Saint-Étienne
lundi 30 janvier 2023
06:10
Soutenez IF
Brèves

32 élus de la majorité Perdriau continuent à faire bloc derrière leur maire

0
1287 vues
Lors du dernier conseil municipal de Saint-Etienne le 28 novembre. © If Saint-Etienne/XA

Ils étaient 47 au départ en comptant le maire lui-même. Ils ne sont désormais plus que 32, sinon 33*, et se sont pour la plupart réunis lundi soir en présence du maire. Jean-Pierre Berger, 1er adjoint en charge de l’urbanisme et Nora Berroukeche, adjointe en charges de finances, en tant que présidente du groupe de la majorité, et non Gaël Perdriau, selon les protagonistes, seraient à l’origine de cette réunion de circonstances. Alors que les groupes d’opposition les ont de nouveau appelés au dernier conseil municipal à « prendre leurs responsabilités », la réunion visait au contraire à exprimer leur solidarité envers leur maire par rapport à la dernière parution de Mediapart et ses conséquences. N’en étaient pas pour des raisons évidentes Gilles Artigues et les élus UDI Lionel Boucher et Denis Chambe. Antoine Poméon a, lui, numériquement remplacé Samy-Kéfi Jérôme, démissionnaire, en tant que membre de la liste électorale de Gaël Perdriau en 2020. Mais il est entré dans le conseil en se mettant d’emblée en marge de la majorité. Sept autres de ses membres se sont désolidarisés en appelant jeudi soir à la démission ou, a minima, au retrait total du maire le temps que l’enquête aboutisse.

Il s’agit de Nicole Peycelon, Claude Liogier, Paul Corrieras, Jacques Phrommala, Alain Schneider, Jacques Guarinos et Jean Jamet. Ils avaient, dès septembre déjà exprimer une voix relativement dissonante mais à 9. Avec Véronique Falzone et Patrick Michaud en plus mais que l’on ne retrouve cette fois plus à leurs côtés, pas plus cependant que parmi les 32 membres de la réunion d’aujourd’hui, signataires* d’un communiqué. Extraits : « Nous, membres de la majorité municipale, élus dans l’équipe conduite par Gaël Perdriau, tenons à exprimer notre sidération devant le déferlement politique et médiatique de ces derniers mois. En effet, des publications fondées sur des enregistrements illégaux, diffusés hors contexte et réalisés dans un cadre privé, nous interrogent. Seule la justice devrait être destinataire des différents éléments, et des versions qui s’opposent, dans cette affaire. »

« Nous appelons au calme »

Arguant de l’intérêt qu’aurait, selon eux, avant tout l’opposition à « rejouer le vote démocratique » de 2020, « nous restons, quant à nous, mobilisés sur la réalisation du plan de mandat pour lequel les stéphanoises et les stéphanois nous ont fait l’honneur, après 2014, de nous renouveler leur confiance aux élections de 2020 ». Listant leurs projets majeurs, estimant que la ville a changé dans le bon sens depuis 8 ans, ces élus souhaitaient faire passer le message suivant : « déterminés » à poursuivre le travail. « Aujourd’hui nous appelons au calme, à la sérénité, et à laisser travailler d’une part la justice et d’autre part Gaël Perdriau et sa majorité. C’est la seule chose qui nous anime bien au-delà de toutes les considérations et calculs politiciens, en étant jamais complices, toujours habités du sens des responsabilités et fidèles au principe de présomption d’innocence. »    

*La liste des signataires : Nicole Aubourdy, Abdelwahed Bakli, Jean-Pierre Berger, Nora Berroukeche, Marc Chassaubéné, Laura Cinieri, Charles Dallara, Gabriel De Almeida, Frédéric Durand, Christiane Farigoule, Marie-Ève Goutelle, Catherine Grousson, Christiane Jodar, Lionel Jouffre, Delphine Jusselme, Diara Kane, Jean-Pierre Kotchian, Siham Labich, Pascale Lacour, Cyrine Mahklouf, Dominique Manin, Brigitte Masson, Thierry Nitcheu, Tom Pentecôte, Marie-Jo Perez, Brigitte Regeffe, Laurence Ricciardi, Anne-Sophie Riou, Fanny Rivey, Nadia Semache, Catherine Zadra, Maryse Zoffo. Le 33e aurait pu être Robert Karulak mais il n’avait pas confirmé lundi à 21 h son association à l’initiative et n’apparait pas sur la version définitive du communiqué.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter