Saint-Étienne
samedi 25 mai 2024
12:46
Soutenez IF
Brèves

Blocages en soutien à Gaza : l’Université Jean Monnet propose une conférence sur le conflit

0
855 vues
Débloqué mardi, le blocage du bâtiment Michelet s’est répété jeudi et vendredi avec de nouvelles interventions de la police. Photo transmise par La France insoumise.

Dans le cadre des mobilisations étudiantes de soutien à Gaza, l’Université Jean Monnet (UJM) a connu, depuis lundi 29 avril, un blocage quotidien du bâtiment Michelet (campus Tréfilerie) accueillant les formations du Département d’Études Politiques et Territoriales, de l’École d’économie, et de Sciences Po Lyon Campus de Saint-Étienne. « Ce blocage a eu pour conséquence directe le report de cours et d’examens et d’empêcher l’accès des personnels de l’UJM à leur lieu de travail et de recherche », indique la direction de l’université. Comme If vous l’indiquait mardi, les forces de l’ordre sont intervenues ce 30 avril pour libérer l’accès aux lieux et déloger la quarantaine d’étudiants alors sur place. Mais le blocage a repris dès jeudi 2 mai. Et les forces de l’ordre étaient donc retour pour à nouveau débloquer le site. Idem vendredi 3 mai. « Ces trois interventions, menées dans le calme, se sont déroulées sans aucune violence », précise l’UJM dans son communiqué. Ce que confirmaient à If mardi des organisateurs (Union étudiante, Solidarité étudiants, Ose-CGT et les Jeunes Insoumis) et à nouveau ce matin via OSE-CGT.

Des étudiants reçus mardi

Le syndicat étudiant nous a cependant fait part de son « amertume », entre autres « sur la pression, le recours à la police par Florent Pigeon et en particulier le fait de voir les forces de l’ordre arriver dès 7 h 30 ce vendredi empêchant toute expression quand les autres jours nous avions plus de temps. Il y aussi le fait que des membres des forces de l’ordre ont tenu des propos très « blessants » envers les militants ». Du côté de la direction de l’UJM, on argue que « l’Université est par essence un espace de débat et de construction de l’esprit critique dans le respect de la pensée de chacune et de chacun. Pour cela, elle doit créer les conditions favorables à des débats contradictoires et à des échanges respectueux au sein de la communauté universitaire ». La présidence et la direction de l’UJM ont reçu mardi après-midi, des représentants étudiants mobilisés afin « de leur proposer l’organisation d’une conférence universitaire en collaboration avec des enseignants-chercheurs, portant sur le conflit au Proche-Orient ». Elles déclarent toutefois que « l’expression d’une contestation, aussi légitime soit-elle, ne peut passer par la confiscation de l’espace universitaire, ni par une majorité ni par une minorité. L’Université doit rester un lieu ouvert, de libre circulation des idées comme de ses personnels et usagers ». OSE-CGT indique à If Saint-Etienne que les étudiants bloqueurs ne participeront pas à la conférence, faute déjà, d’avoir été entendus sur sa date.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne