Saint-Étienne
samedi 22 juin 2024
22:18
Soutenez IF
Brèves

Casino obtient une conciliation sur sa dette et va vendre de l’activité aux Mousquetaires

0
1024 vues

Ce matin, via un communiqué, le groupe a annoncé que le président du Tribunal de commerce de Paris avait accepté d’ouvrir le 25 mai, à sa demande, « sans que cette démarche ne puisse être considérée comme un défaut ou un cas de défaut », précise-t-il, « une procédure de conciliation au bénéfice de la société Casino Guichard Perrachon SA et de certaines de ses filiales1, pour une durée initiale de 4 mois, éventuellement prorogeable d’un mois ». Cette procédure a pour objectif de permettre au groupe Casino d’engager des discussions avec ses créanciers financiers dans un cadre juridiquement sécurisé. Elle concerne uniquement la dette financière de la société Casino Guichard Perrachon SA (et non celle de Rallye, maison mère) et de certaines de ses filiales et « n’aura aucune incidence sur les relations du groupe avec ses partenaires opérationnels (en particulier ses fournisseurs) et les salariés », développe le groupe dans son communiqué. Fin mars, la dette de Casino s’élevait à 5,1 Md€.

Parallèlement à cette annonce, Casino informe avoir signé un protocole d’intentions avec le Groupement Les Mousquetaires. Protocole qui prévoit de prolonger leur alliance jusqu’en 2028 (achats, approvisionnements) et de céder des hypermarchés, supermarchés et enseignes de proximité sans en préciser le nombre exact au groupement Intermarché ne donnant que leur poids total en termes chiffre d’affaires, soit 1,15 Md€ TTC. Ce qui représente 3,3 % de son CA HT global 2022 et 7,75 % de celui réalisé en France l’an passé dans le retail (sans compter donc celui de la filiale Cdiscount). Une opération en deux vagues dont la première, pour 600 M€, va se dérouler d’ici la fin de cette année, la seconde, pour 550 M€, faisant l’objet d’un engagement de Casino à les céder « à la demande » d’Intermarché, « dans un délai de trois ans ». Le Groupement Les Mousquetaires s’est en outre, engagé (promesse d’achat) à acquérir, si Casino en fait la demande, dans les 3 ans à venir, un volume complémentaire de magasins représentant 500 M€ TTC.

« Aucune conséquence sociale » sur le siège stéphanois

« Tout en maintenant le volume global négocié par les alliances aux achats et en préservant les emplois, ces mouvements vont permettre aux enseignes Casino d’accélérer leur recentrage géographique sur leurs régions prioritaires, et Groupement Les Mousquetaires de compléter son maillage national », précise Casino. Les Mousquetaires participera également, dans des conditions de participation minoritaire, au futur tour de table du groupe Casino, avec un investissement en fonds propres à hauteur de 100 M€. « Ce protocole est compatible avec les discussions en cours avec Teract sur le projet industriel initié il y a quelques mois, ainsi qu’avec toutes opérations capitalistiques complémentaires de nature à renforcer les fonds propres du Groupe Casino. De la même façon, cet accord n’aura pas d’impact majeur et aucune conséquence sociale sur les sièges des enseignes du groupe Casino situés à Saint-Etienne ou en région parisienne. » La cotation des actions Casino, suspendue le 22 mai a donc repris ce 26 mai. Après une chute ce matin à l’ouverture de 6,58 € à 6,06  € l’unité, l’action était remontée à 6,40 € à l’heure où nous avons publié ces lignes.

1 Casino Finance, Distribution Casino France, Casino Participations France, Quatrim, Monoprix Holding, Monoprix, Monoprix Exploitation, Ségisor, Distribution Franprix, ExtenC, Geimex, RelevanC, Sédifrais, et Franprix Leader Price Holding

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne