Saint-Étienne
dimanche 26 mai 2024
03:52
Soutenez IF
Brèves

Chantage à la vidéo intime : Envoyé spécial à Saint-Etienne

0
3017 vues

C’était la première réunion de l’assemblée depuis les mises en examen début avril dans le cadre de l’affaire de chantage à la vidéo intime. Sans surprise, le conseil municipal de Saint-Etienne qui s’est tenu cet après-midi, par ailleurs objet de deux manifestations : agents de la Ville puis Comité Défaite donnant lieu à une intrusion repoussée par la police municipale relatée par Le Progrès, a donc de nouveau été, le théâtre de vifs échanges à ce sujet en début de séance. Une fois de plus, l’opposition a réclamé solennellement le départ de Gaël Perdriau. Et une fois de plus, ce dernier a répété « son innocence ». Nous les relaterons dans un prochain article. Ce matin en conférence de presse préparatoire, comme cet après-midi durant la séance, une équipe de la célèbre émission d’investigation de France 2, Envoyé spécial était présente. Elle le sera d’ailleurs toute la semaine pour réaliser un sujet sur l’affaire de chantage devant être diffusé le jeudi 29 juin. Un entretien individuel avec le maire de Saint-Etienne lui ayant été refusé, la journaliste, d’ailleurs d’origine stéphanoise, Valérie Astruc, a posé des questions générales à la suite de la présentation et des échanges habituels sur les sujets « ordinaires » traités en conférence de presse.

Une équipe d’A l’air Libre de Médiapart présente aussi

Réponses polies mais bien sûr succinctes de Gaël Perdriau : « Mme Astruc, je respecte votre émission et votre travail. Mais je l’ai déjà dit : je suis innocent et déploierai toute mon énergie pour le prouver. On est loin du guet-apens en bande organisée décrit au début de l’affaire. Les juges l’ont compris et c’est pourquoi je ne fais l’objet que d’un seul motif sur 7 de mise en examen. Posez-vous certaines questions : je regrette que vous produisiez une émission alors que vous ne savez pas grand-chose, seulement des éléments partiels et partiales. » Autre présence, du moins remarquée en séance cet après-midi, au niveau des médias nationaux : une équipe d’A l’air Libre, l’émission vidéo de Mediapart en accès libre. Là aussi, les journalistes d’investigation sont à Saint-Etienne plusieurs jours.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne