Saint-Étienne
mercredi 29 mai 2024
16:18
Soutenez IF
Brèves

Charles Dallara quitte les LR

0
2008 vues
Charles Dallara, futur ex-trésorier des LR Loire. ©Municipalité de Saint-Etienne

L’adjoint municipal de Saint-Etienne, en charge des parcs, jardins, forêts communales, a décidé de quitter le parti auquel il adhérait depuis 2011 (alors encore l’UMP). Il va donc de démissionner de la fonction de trésorier des LR de la Loire qu’il assurait depuis 2020 après l’avoir lui-même proposé de la prendre en charge au président départemental, le député forézien Jean-Pierre Taite. Une décision liée à la « droitisation » progressive de son parti couronnée, à ses yeux, par l’élection d’Eric Ciotti ce week-end. Ce qui fait immédiatement penser au positionnement du maire Gaël Perdriau depuis plus de 2 ans, derrière lequel il continue de faire bloc comme 31 autres élus. Mais Charles Dallara, 44 ans, assure que sa réflexion, et même sa décision en cas d’élection d’Eric Ciotti, datent d’avant les publications de Mediapart et donc de l’évincement de Gaël Perdriau des LR.

« Le parti devient le « Canada dry » du RN »

« Par rapport à mon histoire personnelle, mes convictions et ma filiation (il est le petit-fils de Lucien Neuwirth, Ndlr), je ne peux pas supporter davantage cette droitisation. Ma femme est d’origine étrangère, mes filles sont métisses et cette stigmatisation de tout ce qui vient de l’étranger par Eric Ciotti et toute une frange du parti, je ne peux pas… J’arrête là. Il ne faut pas nier la réalité des problématiques liées à l’immigration mais ce n’est pas la source de tous nos maux comme le relaient de plus en plus de dirigeants LR qui courent après le RN, qui plus est, en mode hors sol avec un manque de connaissances des règles et des réalités du terrain. Le parti devient le « Canada dry » du RN : ça en a le goût, la couleur mais on ne sait plus ce que c’est exactement. On va vers l’union des droites. Si Jean-Pierre Taite le veut bien, je souhaite finir mon travail de trésorier et l’exercice en cours et donc ne partir réellement qu’en janvier. »

Élu depuis 2014 de la majorité Perdriau, Charles Dallara, ex-agent immobilier stéphanois est entré à l’UMP sous Sarkozy, analysant cette période comme celle d’une ouverture forte du parti à différentes obédiences, notamment centristes, et estimant alors la présidence dans la même logique avec même des ministres de gauche. Il avait été délégué des circonscriptions stéphanoises de 2015 à 2018 avant d’être, un temps, en froid avec son parti puis de reprendre sa motivation sous Christian Jacob qu’il qualifie de « modéré ». Selon lui, les LR n’auraient plus actuellement qu’environ 600 adhérents (moins de 100 à Saint-Etienne) contre 2 500 à 3 000 il y a 10 ans…

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne