Saint-Étienne
jeudi 7 juillet 2022
10:41
Soutenez IF
Brèves

Chômage : voilà pourquoi les catégories D et E ont autant augmenté au 3e trimestre

0
791 vues
Maison de l’emploi à Saint-Etienne. ©Véro Martin/If Media

Les derniers chiffres du chômage transmis par Pôle Emploi Auvergne-Rhône-Alpes nous avait interpellés. Les demandeurs d’emplois sont catégorisés de A à E selon leur situation. La catégorie la plus nombreuse, « les A », sert d’étalon pour évaluer l’évolution du chômage en France. Car il s’agit en effet des demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et n’ayant eu aucune activité sur un mois. C’est leur nombre qui est mis en avant à chaque point fait sur le chômage.

Au troisième trimestre 2021, dans la Loire, ils étaient 34 970. Un nombre en baisse de 5,7 % sur un trimestre (-1,7 % lors du second trimestre), soit – 2 130 personnes. Sur un an, le recul est désormais de 10,7 %. Une tendance positive, de fond, qui se retrouve au niveau national et régional et qui concerne aussi les B et C.

Basculement en formations et contrats aidés

En revanche, le nombre de ses inscrits non tenus de rechercher un emploi, sans emploi (catégorie D) explose : + 24,1 % sur ce trimestre, + 26,1 % sur un an. Ils sont désormais 5 260 dans la Loire. Les inscrits non tenus de rechercher un emploi mais en emploi (catégorie E) augmentent aussi : + 3,3 % sur ce trimestre, + 9,7 % sur un an, atteignant les 4 070. La tendance est la même en plus accentuée à l’échelle de la région. Interpellé à ce sujet, Pôle Emploi AuRa a donné à IF des explications.

Il s’agirait d’un fait similaire aux années précédentes, se répétant au 3e trimestre, à savoir, le transfert de demandeurs d’emplois d’autres catégories vers la « D » en raison des formations de retour à l’emploi encadrées par la structure. Et l’entrée dans ces formations intervient, suit le rythme scolaire, s’enregistrant ainsi en septembre à la fin mais bien durant le 3e trimestre. Quant à l’inflation, certes moindre, des demandeurs en catégorie E, elle s’expliquerait par un effort particulier de l’Etat sur les contrats aidés depuis 2020 en raison de la crise sanitaire.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter