Saint-Étienne
lundi 4 juillet 2022
02:25
Soutenez IF
Brèves

Faisant bloc pour une union avec LFI aux Législatives, les élus PS de la Loire demandent à François Hollande de « faire preuve d’humilité »

0
685 vues
En mai 2021, dans la Loire, la Gauche avait réussi une union quasiment uniforme pour les élections départementales. ©If Media/Xavier Alix

Alors que l’accord national entre LFI et EELV en vue des législatives fait la une des journaux nationaux ce matin, 17 élus PS1 de la Loire viennent de signer et diffuser un communiqué. Ils constatent que « le PS est confronté à une situation d’exception. La seule réponse possible est la reconstruction d’une véritable alternative de gauche et écologiste. Le PS doit y prendre toute sa part, aux côtés des autres forces de gauche et de l’écologie, au premier rang desquelles l’Union populaire que les électeurs de gauche ont très majoritairement choisie. Les premières discussions programmatiques entamées entre le PS et la FI, ont permis d’acter qu’il n’y a pas de gauches irréconciliables ».

Les socialistes de la Loire estiment que le devoir de leur parti « est d’écouter ces millions de femmes et d’hommes qui ont besoin de la gauche pour les protéger dans un monde toujours plus dur, qui ont besoin de la gauche pour préparer ce fameux monde d’après que le Covid n’aura pas réussi à faire naître. Le récent sondage IFOP qui place la gauche en tête des intentions de vote aux législatives, à condition qu’elle soit rassemblée, nous le dit une nouvelle fois. » Se réjouissant que le conseil national du PS ait accepté la main tendue par Jean-Luc Mélenchon, s’ils se gardent de prononcer leur opinion sur les points d’achoppement (si tant est qu’elle soit commune), l’UE par exemple, estimant se retrouver dans les propositions faites par le PS pour permettre des convergences renouant avec les fondamentaux du socialisme dans le cadre des négociations en cours.  

Pas d’autre chemin « au milieu des décombres »

Enfin, ils demandent aux voix issus de leurs rangs remettant en cause cette stratégie d’alliance d’oublier l’illusion de tout autre chemin « au milieu des décombres », une nécessaire « lucidité » qui leur faire demander, en particulier, « à François Hollande de faire preuve d’un minimum d’humilité dans les leçons qu’il entend nous donner maintenant. Olivier Faure mène une tâche difficile depuis 5 ans, à la direction d’un parti qui a été laminé en 2017. Toutes les élections intermédiaires, il a été un partisan déterminé de l’unité de la gauche qui nous a permis de conserver nos responsabilités locales et de conquérir des municipalités à la droite. »

1Jean-Claude Tissot, sénateur ; Arlette Bernard, conseillère départementale du canton Saint-Etienne 3 ; Johann Cesa, conseiller régional, Jean-Paul Charton, conseiller municipal de Firminy ; Jean-Luc Chervin, maire de Riorges ; Pierrick Courbon, conseiller départemental et municipal de Saint-Etienne ; Isabelle Dumestre, conseillère municipale de Saint-Etienne ; Brigitte Dumoulin, conseillère départementale du canton Roanne Nord ; Ramona Gonzalez-Grail, maire de La Talaudière ; Alain Guillemant, ancien conseiller général Roanne Nord ; Bernard Jayol, maire honoraire de Riorges et conseiller général honoraire Roanne Sud ; Jean-Jacques Ladet, conseiller départemental du canton de Roanne Nord ; Jean-Luc Laval, maire de Salt-en-Donzy ; Éric Michaud, adjoint au maire de Riorges ; Lucien Moullier, maire honoraire de Boën et conseiller général honoraire du canton de Boën ; Marie-Christine Thivant, maire de Sorbiers ; Eric Peyron, maire de Mably.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter