Saint-Étienne
jeudi 8 décembre 2022
04:38
Soutenez IF
Brèves

Gaël Perdriau vs Mediapart : les réactions de l’opposition

0
1527 vues

Les élus municipaux écologistes ont été les premiers à réagir lundi soir à l’article de Mediapart signé d’Edwy Plenel au sujet de la publication d’une nouvelle enquête sur Gaël Perdriau pour l’instant interdite sous peine d’amendes après une décision de justice du Tribunal judiciaire de Paris. « Monsieur Perdriau savait ce que contenait l’article. Qu’a-t-il donc à cacher pour détourner une procédure relevant du tribunal de commerce ? Les non-réponses de Monsieur Perdriau laissent place aujourd’hui à la censure de la presse. La liberté de celle-ci est un pilier fondamental de notre démocratie, acquise par des luttes incessantes contre le despotisme. (…) Monsieur Perdriau vient de franchir un point de non-retour. (…) Pour le bien de notre ville, de ses habitantes et de ses habitants, les élus écologistes demandent que Monsieur Perdriau se démette de ses fonctions de maire. »

« Un nouveau volet du #PerdriauGate »

Le groupe Saint-Etienne Demain a enchaîné un peu plus tard avec un communiqué titré Gaël Perdriau, maître censeur ? : « (…) Alors que le travail journalistique de Mediapart avait naturellement prévu une procédure contradictoire permettant aux mis en cause de donner leurs éventuelles explications, qu’est-ce que M. Perdriau peut bien vouloir cacher à tout prix ? Ce nouveau volet du #PerdriauGate semble concerner ses relations, que l’on sait notoirement exécrables, avec le président de la Région, Laurent Wauquiez. Rappelons qu’une ex-collaboratrice du cabinet du maire de Saint-Etienne travaillant aujourd’hui à la Région a récemment été entendue. A cet égard, le nouvel article de Mediapart concerne-t-il un nouveau volet de l’affaire dite du chantage à la vidéo intime ou s’agit-il d’une autre affaire ? Nous espérons que cet article pourra rapidement être publié et ne manquerons pas de demander des explications à Gaël Perdriau au prochain conseil municipal. » Ce sera ce lundi…

(Mise à jour mercredi 23 novembre à 12 h 20). Mardi, dans la soirée, les élus d’opposition communistes ont aussi fait part de leur réaction : « (…) Le maire, soutenu par sa majorité, continue de ternir l’image de la Ville et de ses habitants. Mais surtout il aggrave la crise politique ouverte fin août. Ce maire qui de façon agressive, brutale, outrancière donne des leçons de démocratie à son opposition espère réduire la presse au silence avec l’aide de la Justice. C’est inconcevable pour tous les démocrates de la ville et d’ailleurs. Ce n’est plus tenable. Avec de tels agissements, la démocratie est en danger. Perdriau se range donc dans cette catégorie de « démocrates illibéraux » qui n’aiment les médias que quand ils sont aux ordres des puissants. L’édile stéphanois se révèle tel qu’il est vraiment : un petit despote sans foi ni loi. Ceux qui le suivent encore sont complices (…). »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter