Saint-Étienne
mercredi 24 juillet 2024
22:57
Soutenez IF
Brèves

L’adjointe aux sports de Saint-Etienne Brigitte Masson intègre l’Instance nationale du supportérisme

0
1832 vues
Brigitte Masson. Photo, Ville de Saint-Etienne.

S’il a obtenu la création d’une commission spécifique au sein de France Urbaine, association des intercommunalités dont Gaël Perdriau est vice-président à la sécurité, nous ignorons ce qu’est devenue sa proposition de livre blanc au gouvernement. A la suite des graves incidents du match ASSE-AJ Auxerre qui avait envoyé les Verts en L2 le 29 mai dernier, le maire et président de Saint-Etienne Métropole avait adressé une lettre à la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, à ce sujet pour diagnostiquer la violence dans le football avec ses instances, l’Association nationale des supporters, les collectivités locales et le gouvernement. Demande qui avait reçu un écho public lors de l’audition devant les sénateurs, le 1er juin, de la ministre évoquant cette proposition.

Ce n’est en tout cas pas lui (en aurait-il été autrement sans le scandale soulevé par Mediapart ?) mais Brigitte Masson, son adjointe chargée des sports, qui va intégrer l’Instance nationale du supportérisme (INS). L’élue est par ailleurs vice-présidente de l’Association nationale des élu(e)s en charge du sport (Andes). Avec quelque 8 000 communes et groupements de communes en réseau, « l’Andes est un acteur incontournable auprès de l’Etat, du mouvement sportif et du monde économique. Elle représente les intérêts des collectivités locales, premiers financeurs publics du sport et propriétaires à 80 % du parc sportif français, et relaie leurs problématiques  au sein des instances décisionnaires locales et nationales », décrit la Ville de Saint-Etienne.

Vers un plan d’actions la violence dans les stades

C’est à ce titre que l’adjointe siègera désormais au sein de l’INS en suppléante de Karim Ziady, conseiller municipal  délégué au sport de proximité de la Ville de Paris, avec le double objectif de suivre les travaux de cette instance et « de participer à une meilleure prise en compte et considération des supporters qui tiennent un rôle primordial dans l’animation des compétitions sportives ». L’INS doit se réunir, ce vendredi 21 octobre, en séance plénière sous la présidence d’Amélie Oudéa-Castéra, avec « l’objectif de construire un plan d’action pour lutter contre les violences dans les stades ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne