Saint-Étienne
samedi 25 mai 2024
12:45
Soutenez IF
Brèves

Le Barreau de de Saint-Etienne prend la défense d’une avocate tunisienne

0
1246 vues
Tribunal palais de justice
©JT / If Saint-Etienne.

L’Ordre des avocats de Saint-Etienne se joint au soutien d’échelle nationale organisé par la Conférence des Bâtonniers, le Conseil national des Barreaux (CNB), l’UIA, le CIB, Avocats sans frontières France, International observatory for lawyers et Avocats Solidaires à propos de l’interpellation violente « de notre consœur, Sonia Dahmani, avocate au barreau de Tunis, au sein de la Maison de l’avocat, samedi 11 mai par des personnes cagoulées, bousculant les avocats et journalistes présents ». Ces organisations appellent à un rassemblement des avocats en robe, des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme devant l’ambassade de Tunisie, à Paris, pour la défense des libertés et des droits fondamentaux, ce vendredi 17 mai à 12 h 30.

« Libération immédiate »

La bâtonnier de Saint-Etienne François Paquet-Cauet déclare : « Le Barreau de Saint-Etienne a pris connaissance avec sidération du traitement réservé à nos confrères tunisiens et en particulier à Maître Sonia Dahmani qui a été violemment arrêtée pour des propos sur la situation du pays (après être intervenue en qualité de chroniqueuse à la télévision et convoquée devant la Justice, elle s’était réfugiée à la Maison des avocats de Tunis où elle a été interpellée en direct sous les caméras de France 24, Ndlr). Le Barreau apporte son plein soutien aux avocats tunisiens, à la section de Tunis de l’Ordre national des avocats, et à l’ensemble des confrères entravés dans l’exercice de leur métier d’avocat. Le Barreau tient à rappeler que, sans avocat libre, il n’existe point de droits de la défense, point de liberté d’expression et au-delà, point d’Etat de Droit. Le Barreau de Saint-Etienne réclame la libération immédiate de notre consœur Sonia Dahmani et l’arrêt de toute répression contre les confrères tunisiens. »

La Tunisie a ratifié le 18 mars 1969 le Pacte international relatif aux droits civils et politiques adopté en 1968 par les Nations unies qui protège notamment les droits à la vie, à la liberté et à la sécurité, à la liberté de pensée, de conscience et de religion et l’interdiction de la détention arbitraire. 

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne