Saint-Étienne
lundi 30 janvier 2023
06:39
Soutenez IF
Brèves

Le conseil de Saint-Etienne Métropole aura bien lieu

0
1148 vues
Le Mam est un des lieux d’accueil du conseil métropolitain. C’est le cas demain.

Et probablement quelques passes d’armes avec. La réunion de lundi entre les vice-présidents et Gaël Perdriau (lors de laquelle la démission de ce dernier a de nouveau été réclamée) avait laissé planer le doute sur la tenue du conseil métropolitain, le second depuis les révélations de Mediapart fin août. Mais à défaut d’une traditionnelle conférence de presse préparatoire, l’ordre du jour a finalement été adressé aux rédactions locales ce mercredi pour la tenue de l’assemblée jeudi après-midi au Musée d’Art moderne et Contemporain de Saint-Etienne. Au menu, le plan mobilité 2025-2035, des décisions financières diverses, habitat et politique de la Ville, renouvellement de la DSP du Zénith, tarifs de location des espaces réceptifs, eau potable et assainissement et comme souvent maintenant, de nombreuses opérations de voiries.

Trois vœux réclamant la démission de Gaël Perdriau

N’apparaissent pas des vœux d’élus abordant la situation de Gaël Perdriau et réclamant sa démission pure et simple. Deux vœux distincts viennent de Ramona Gonzalez-Grail, maire de La Talaudière et Gérard Tardy, maire de Lorette. La première estime que Gaël Perdriau « a perdu toute forme de légitimité à exercer un mandat. Le maintien dans ses fonctions serait une insulte à la démocratie, nos institutions, aux Stéphanois et Stéphanoises… » Selon nos confrères du Progrès, à l’issue de la réunion de lundi, Christophe Faverjon et Vincent Bony, maires PC d’Unieux et de Rive-de-Gier, auraient indiqué qu’ils déposeraient un vœu allant dans le même sens signé aussi par Cyrille Bonnefoy, maire de La Ricamarie, et Jean-Alain Barrier, maire de Farnay. Enfin, 19 élus sont derrière une question orale sur les indemnités de départ de Pierre Gauttieri à la Métropole à la suite du licenciement de l’ex directeur de cabinet du président annoncé en septembre.

Des intentions donc qui n’apparaissent pas dans l’ordre du jour transmis. Explication du service presse à qui If Saint-Etienne a posé la question : « C’est une forme purement administrative, les vœux traités par les élus le jour J n’apparaissent jamais dans celui-ci. Et c’est pareil pour le conseil municipal de Saint-Etienne. » Pas de commentaire en revanche sur le président de la séance dont on ne connaît toujours pas le nom. Le 1er vice-président Hervé Reynaud (qui avait présidé la précédente) ne souhaiterait pas s’y coller en raison des derniers rebondissements. Sollicité par If Saint-Etienne, il n’a pas répondu à notre demande de confirmation.   

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter