Saint-Étienne
mercredi 30 novembre 2022
11:19
Soutenez IF
Brèves

Législatives : Dinio Cinieri repart, les LR ont pour l’instant quatre candidats officiels dans la Loire

0
1537 vues

Quel sort sera réservé, pour les élections législatives, par le parti LR (Les Républicains) et son allié UDI à la 1ère mais aussi la 2e circonscription de la Loire, celles stéphanoises ? Dans un article publié ce matin par nos confrères du Progrès, le 1er adjoint à la Ville de Saint-Etienne, Gilles Artigues, annonce jeter l’éponge. L’élu UDI était pressenti dans le cadre de l’alliance de son parti avec les LR pour se présenter une nouvelle fois là où il avait été député de 2002 à 2007. Avant d’être chassé de la circonscription par les urnes. Son ralliement d’alors pour le Modem de François Bayrou lui avait valu la concurrence de ses alliés d’aujourd’hui, à cette époque l’UMP en la personne Françoise Grossetête, et donc son élimination dès le 1er tour. En 2022, la 2e circonscription, elle aussi, ne serait pas encore déterminée par les LR.

Des « moins de 30 ans » dans le Roannais et le Gier

En revanche, dans la 4e (Pilat, Ondaine, Haut Forez), le sortant LR Dino Cinieri a annoncé officiellement ce vendredi qu’il se représentait pour un 5e mandat consécutif. Ce n’est pas vraiment une surprise : « En réalité, je n’ai jamais douté de me représenter, confie à If Saint-Etienne le député. Et le score de Valérie Pécresse à la présidentielle n’a rien changé à cela. Pourquoi ? Parce que nous avons fait le tour avec ma suppléante, Sylvie Bonnet (sans étiquette) des 73 communes de la circonscription. 83 % des maires de toutes sensibilités publiques ont reconnu, par écrit, l’efficacité et la proximité de notre travail. Avec un tel constat, nous sommes légitimes. » Les LR sont donc officiellement fixés sur quatre circonscriptions.

Dans la 6e (Forez/Monts du Lyonnais) perdue au profit d’En Marche en 2017, le maire de Feurs et président de Forez Est, par ailleurs vice-président à la Région, Jean-Pierre Taite sera leur candidat. Dans la 5e (Roannais), elle aussi perdue face à En Marche il y a 5 ans, le parti présente le jeune – 28 ans – adjoint au maire de Renaison Antoine Vermorel-Marques, président de l’Agence de développement touristique de la Loire en tant qu’élu départemental. Enfin, dans la 3e (Gier et Est stéphanois), perdue, elle, par l’UDI en 2017 toujours en faveur de la majorité présidentielle, Axel Dugua, 27 ans, adjoint municipal de Saint-Chamond en charge de la vie sportive s’était déclaré très tôt à l’élection malgré la volonté de l’ex député UDI François Rochebloine de voir son ancien bras droit Emmanuel Mandon s’y présenter.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter