Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
07:31
Soutenez IF
Brèves

Quatre nouveaux enseignants-chercheurs de l’université Jean-Monnet nommés à l’Institut universitaire de France

0
1375 vues
Illustration issue du site web de l’IUF.

Deux en 2022, quatre en 2023 et quatre – à nouveau – en 2024. L’université Jean-Monnet annonce la nomination de nouveaux enseignants-chercheurs – ils le sont pour 5 ans – au sein du prestigieux Institut universitaire de France. L’IUF a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l’interdisciplinarité. Il vise à encourager « les établissements et les enseignants-chercheurs à l’excellence en matière de recherche, avec les conséquences positives que l’on peut en attendre sur l’enseignement, la formation des jeunes chercheurs et plus généralement la diffusion des savoirs ». Pour un établissement universitaire, y « placer » des enseignants chercheurs évoluant derrière ses murs est un signe de reconnaissance à l’instar de publications de leurs études dans les revues spécialisées internationales.

Deux seniors, deux juniors

Jeudi 6 juin, Guillaume Millet, Nathalie Destouches (membres seniors), Samir Hadj Belgacem et Thomas Lapole (membres junior) ont donc été officiellement admis à compter du 1er octobre 2024 jusqu’au 1er octobre 2029. Nathalie Destouches est professeure en physique et chercheuse au Laboratoire Hubert-Curien. Guillaume Millet est professeur en physiologie et chercheur au Laboratoire interuniversitaire de biologie de la motricité (LIBM). Samir Hadj Belgacem  est maître de conférences en sociologie et chercheur au centre Max Weber. Thomas Lapole est maître de conférences en physiologie du sport et lui aussi chercheur au LIBM.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne