L'actualité de Saint-Étienne et sa région
Brèves

Thermal Ceramics fait près de 11 M€ de bénéfices : les salariés, en grève, disent n’en toucher que 0,7 %

0
1011 vues
140 salariés sont concernés.

La colère gronde sur le site de Saint-Marcellin-en-Forez, l’un des sites de Thermal Ceramics du groupe international Morgan Advanced Materials. Celui ligérien fabrique différents produits isolants résistant aux hautes températures pour l’industrie navale, l’aéronautique, l’automobile ou la sidérurgie. Selon la CGT et la CFDT, leurs deux syndicats, il aurait généré 10,8 M€ de bénéfice net en 2021.

« Nous avons tourné au maximum de nos capacités, malgré le Covid. Or, nous n’avons même pas eu la moitié des intéressements trimestriels : à peine plus de 100 € pour un maximum possible de 316 € par salarié par trimestre provisionnés par le site sur toute l’année. Mais à la suite de nos sollicitations en milieu d’année le président Europe nous avait annoncé être prêt à négocier une prime fin 2021-début 2022. Ils nous ont proposé 1 000 € brut par salarié au prorata de la présence (merci pour ceux qui ont eu le Covid ou ont été cas contact) », explique à IF Rafaël Martinez, délégué syndical CGT.

« Nous avons réussi à faire annuler un PSE en 2020 »

Il fait le calcul : « Nous sommes environ 140 salariés concernés par cette prime. Ce que la direction nous propose de verser, en comptant leurs charges sociales, c’est théoriquement 1 500 € par salarié, soit 210 000 €. Mais, parallèlement, pour des raisons incomprises, l’intéressement non versé et pourtant provisionné s’élève lui à plus de 130 000 € ! Ce qui fait que nous considérons que la direction nous propose en fait un total de 80 000 et non pas de 210 000 € sur ses 10,8 M€ de bénéfices nets, soit 0,7 %. C’est honteux. »

Un mouvement commun a donc été engagé mardi par les deux syndicats. Il serait suivi à plus de 90 %. Il s’agit d’une grève roulante. Par tranche de deux heures, les salariés cessent leur activité pour « que leur travail soit pris en compte dans les bons résultats de leur entreprise ». Des salariés d’autant plus remontés que leur direction aurait voulu « déclencher un PSE en 2020. Nous avons réussi à annuler ce PSE. » Les salariés en grève exigent au moins 5 000 €. La direction du site n’a pas donné suite à notre sollicitation.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter