Saint-Étienne
mercredi 12 juin 2024
23:44
Soutenez IF
Brèves

Une convention renforcée pour l’emploi des personnes handicapées au Département

0
956 vues

Le 17 mars dernier, le Département de la Loire, par l’intermédiaire de son président Georges Ziegler, a signé sa troisième convention avec le FIPHFP (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique). L’objectif de cet accord qui court sur trois ans est de favoriser l’insertion et le maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap, grâce à des aménagements dédiés, une politique RH adaptée afin que les salariés concernés puissent être bien accueillis, formés et travailler dans des conditions protectrices de leur santé.

Cette nouvelle convention acte sept axes de travail et un apport de 470 000 euros de la part du FIPHFP sur le budget de 1,15 million d’euros consenti par l’institution départementale. Pour Hélène Bérenguier, directrice adjointe de la FIPHFP, ce contrat est très important et met en avant le côté proactif du Département sur ce thème. « La Loire est bien placée dans le secteur de la Fonction publique territoriale avec un taux d’emploi de personnes en situation de handicap de 6,65 %*. » Une donnée qui s’élève, à titre de comparaison, à 6,52 % pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’obligation légale se situant à 6 % actuellement. Dans cette convention, le Département s’est fixé comme objectif de faire progresser ce chiffre en passant à 6,70 % en 2022, 6,80 % en 2024 et 6,90 % en 2025. « Les axes de travail que nous avons fixés avec cette nouvelle convention concernent notamment une plus grande ouverture envers l’apprentissage, un accent mis sur la reconversion et la requalification professionnelle ou encore la formation des personnes handicapées et des encadrants, explique Julien Luya, vice-président en charge des ressources humaines au Département de la Loire. L’idée est d’avoir du gagnant/gagnant. »

Exemples concrets de la politique menée au Département, plusieurs agents ont pu témoigner de leur situation, dont Mélissa, chargée d’accueil. Cette dernière, atteinte d’une sclérodermie, a pu bénéficier de la mise en place d’un clavier ergonomique, d’un ouvre-lettres automatique ou encore de gants chauffants, ainsi que de l’appui d’un ergothérapeute. Quant à Léo, agent polyvalent d’entretien, touché notamment par des troubles musculosquelettiques, du matériel dédié a été acheté pour lui, comme une perche télescopique, des lavabos adaptés pour éviter les blessures, etc. Ou bien encore Suzana, souffrant de la maladie de Crohn, et qui a pu intégrer le département en apprentissage en 2017, passer son bac à 40 ans et devenir assistante de direction au Département.

*Cela représentant 193 travailleurs au sein du Département ligérien.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne