Saint-Étienne
samedi 13 juillet 2024
04:50
Soutenez IF
Brèves

Voie sans issue à Saint-Etienne pour l’Amicale laïque de la Chaléassière

0
1455 vues

Dans un communiqué, la Ville de Saint-Etienne a souhaité détailler sa position sur l’Amicale laïque de la Chaléassière en cessation de paiement. Des informations autour de cette situation qui lui ont été communiquées, dit-elle, le 23 septembre. Siham Labich adjointe au maire chargée, entre autres, des amicales laïques, et Abdelouahb Bakli, conseiller municipal délégué à l’éducation populaire, ont adressé vendredi 30 septembre un courrier au président de la structure après l’avoir rencontré aux côtés de son expert-comptable, « afin de prendre connaissance précisément de l’état financier de l’association, de son taux d’endettement et d’envisager toutes les mesures qui devraient être déployées pour permettre à l’amicale de sortir définitivement de la crise. » A l’issue de cette réunion, c’est un financement supplémentaire de 210 000 € a minima, sur 3 ans, qui a été jugé « incontournable afin que l’amicale laïque retrouve à terme son équilibre budgétaire ».

Les interrogations des communistes

La municipalité donne déjà près de 80 000 € de subvention annuelle, « sans compter la valorisation liée à la gratuité des locaux municipaux mis à disposition : plus de 180 000 € par an ». « Compte tenu de l’extrême urgence de la situation et de la volonté de garantir la continuité du service rendu aux familles », la Ville dit avoir immédiatement pris attache de l’ensemble des partenaires publics et financeurs (Etat, Département, CAF) (…). Ceux-ci selon la Ville auraient « découvert par notre intermédiaire la réalité et la gravité de la situation financière (…), n’ayant été ni alertés ni informés par le conseil d’administration. » Conclusion : il n’y aura pas de sauvetage financier par les partenaires publics.

Hier, les élus d’opposition communistes ont commenté l’affaire en faisant part de leurs interrogations : « Comment se fait-il que l’adjointe n’ai pas vu le trou de plus de 200 000 € qu’elle mentionne dans une interview ? » ; « Pourquoi l’adjointe a-t-elle cautionnée voire encouragée un conseil d’administration illégitime en versant des subventions depuis 2021 ? » ; « Prévenue en mars 2022 des problèmes de l’amicale par la Ligue de l’Enseignement, comment l’adjointe a-t-elle pu signer et faire voter en conseil municipal plus de 37 000 de subventions en mai, juin et septembre 2022 ? » ; « Comment se fait-il que l’adjointe n’ait jamais fait état des difficultés de cette amicale ni en commission ni en conseil municipal ? ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne