Saint-Étienne
dimanche 29 janvier 2023
16:15
Soutenez IF

ArcomiK : histoire d’humour stéphanoise

0
525 vues

Le festival ArcomiK est de retour pour sa 20e édition, qui aura lieu du 2 au 18 février 2023. Paul Mirabel, Fabrice Éboué, Jérôme Niel, Laura Felpin… que du beau monde au programme, et des découvertes.

« Certes, il y a les têtes d’affiche du festival, mais la programmation est à l’image du territoire, elle est populaire », estime Farid Bouabdellah, directeur du festival d’humour ArcomiK. Un festival qui a vu passer de grands noms de l’humour en 20 éditions. Citons seulement Baptiste Lecaplain, Florence Foresti, Vincent Dedienne, ou encore Pablo Mira. En 19 ans, il a su grandir tout en préservant un savant équilibre entre grands noms, jeunes talents et volonté d’une action culturelle en direction de tous. La nouvelle édition qui s’annonce ne fera pas exception.

Le festival d’humour Arcomik à Saint-Etienne © NB/If Media

Un outil

« Cette édition regroupera un peu toutes les autre en une seule. Nous avons prévu beaucoup d’actions culturelles », poursuit le directeur d’ArcomiK. Ainsi, grâce à un partenariat avec Pôle emploi, 12 demandeurs d’emploi vont participer durant dix jours à différents ateliers, dans le but de créer des Podcasts et des courts-métrages humoristiques, autour des thématiques de l’emploi et l’insertion. Pour Farid Bouabdellah, c’est l’occasion d’utiliser l’humour comme un outil d’apprentissage pour travailler sa voix et sa diction, écrire, ou encore maitriser sa gestuelle. Et ArcomiK souhaite aussi que les jeunes humoristes soient davantage accompagnés dans leur parcours.

L’humour en région

C’est pourquoi le festival est également partenaire de La Comédie. « L’objectif est d’accompagner ces jeunes pour leur donner des clés. L’idée est de savoir s’ils ont les codes, s’ils connaissent ceux du théâtre. L’humour, c’est entrer dans un personnage, c’est du théâtre, il ne faut pas l’oublier. C’est aussi découvrir d’autres horizons, sortir de leur zone de confort. Or, l’accompagnement des jeunes humoristes n’existe pas. Quand ils font des tremplins, s’ils gagnent 500 euros et c’est terminé » . Le directeur souhaite s’inspirer des festivals de musique comme les Francofolies ou le Printemps de Bourges qui mettent en avant des artistes émergents. La soirée « Ma région a de l’humour » se déroulera le 13 février dans le cadre du festival, et six artistes de la région présenteront un extrait de leur spectacle.

« L’accompagnement des jeunes humoristes n’existe pas »

Farid Bouabdellah, directeur du festival ArcomiK.

Une première partie à la clé

Ainsi, les deux gagnants recevront un prix en espèces, ainsi qu’une programmation en première partie d’un artiste pour l’édition 2024 du festival. Par ailleurs, tous bénéficieront de deux masters class mis au point avec l’école de la Comédie de Saint-Etienne, pour les aider dans l’évolution de leur jeune carrière. Les deux gagnants recevront un prix en espèces ainsi qu’une programmation en première partie d’un artiste de l’édition 2024 du festival ArcomiK. Un exemple inspiré des festivals de musique, qui va se sceller pour cette 20e édition avec un partenariat conclu avec le Foreztival. Musique et humour se rejoindront à Montbrison grâce à Frédéric Fromet et ces célèbres chansons qui raillent l’actualité. Mais il n’y a pas que les initiatives qui soient riches pour cette 20e édition. La programmation l’est tout autant. On notera la présence de Laura Felpin le 9, de Jérôme Niel le 17, de Paul Mirabel le 11, de Thomas VDB le 12 ou encore d’Anne Roumanoff le 18. Pour Farid Bouabdellah, il faut rappeler que rien ne serait possible sans la quarantaine de bénévoles qui oeuvre en coulisse. Un petit festival stéphanois devenu grand.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter