L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

AUUNA montre la Loire sous un autre angle

0
913 vues

Ils se définissent comme des artisans audiovisuels. Geoffrey Saint-Joanis et Alexandre Fournel ont fait de l’agence AUUNA une des références locales en matière de créations audio-visuelles. Au-delà du développement de leur structure, le duo a travaillé sur un projet inédit à propos des contrées de notre département : Nature – Le Récit, un contenu visible dès le 24 septembre dans les studios de l’agence, rue de la République. Explications.

© Geoffrey Saint-Joanis

En 2015 naissait à Saint-Etienne l’agence AUUNA. Une initiative portée par trois créateurs locaux, Geoffrey Saint-Joanis, Alexandre Fournel et Laurent Gibert, passionnés d’images et de sons. Depuis la petite agence a bien grandi, investissant notamment à l’été 2019 de vastes locaux rue de la République pour y installer un lieu de créations permettant à de nombreux professionnels de venir s’installer et travailler.

Aujourd’hui, sur près de 500 m² – avec l’ouverture récente de L’Annexe, un nouvel espace adjacent aux locaux du 34 rue de la République -, la structure accueille un peu moins de 30 créateurs, représentant toute la chaîne de production audiovisuelle. Si la structure a travaillé pour de nombreux clients dans des secteurs très variés, le confinement a légèrement réorienté les ambitions de Geoffrey et Alexandre. « Depuis 2015, nous avons travaillé avec de nombreuses structures très différentes sans une réelle ligne directrice, explique Geoffrey Saint-Joanis. Le premier confinement est arrivé et m’a un peu tapé. Se retrouver avec beaucoup de temps devant soi, je me suis alors replongé dans mes archives de reporter à l’étranger. Je suis notamment tombé sur des notes que j’avais prises à propos des rennes en Islande. Je me suis alors dit qu’il serait sympa de mettre à profit ce temps pour partir avec mes amis/collègues aux alentours de chez nous. Au cœur de la nature, avec du matériel de prise de vue et de sons et de tester des choses que l’on n’a pas trop l’occasion de faire d’habitude, ne travaillant pas par exemple avec des associations de protection des animaux… »

Une « micro-aventure locale »

Résultat, ils sont cinq à partir pour cette « micro-aventure locale » au cœur du Pilat (Geoffrey et Alexandre accompagnés de Yohann Merlevède, Sylvain Raby, Damien Juquel et Clément Faure), avec chacun un objectif précis : photo animalière pour l’un, prise de son l’autre ou encore la prise d’images via un drone et le « making of » du projet. Le résultat est alors un premier prologue de quelques minutes qu’ils diffusent sur la toile et qui met en avant les beautés que réservent le parc naturel régional situé aux portes de Saint-Etienne. « Notre but était de montrer le Pilat d’une autre manière, explique Geoffrey. Tout ceci en se disant aussi qu’il n’est pas nécessaire de prendre l’avion et de partir loin alors que nous avons un territoire sauvage et magnifique juste à côté. »

Ce projet nous a apporté une réflexion profonde et philosophie sur notre travail

Loin de s’en arrêter là, les cinq deviennent sept (avec l’arrivée de Adrian Tissot et Léo Nicolet) et lors du second confinement, c’est dans les Monts du Forez que le projet se déploie. « Nous avons passé une semaine en autarcie dans un gîte à Chalmazel avec l’aide du Département de la Loire, expose Geoffrey. Nous avons poussé plus loin ce que nous avions pu faire dans le Pilat. Par exemple, en photo animalière, j’ai pu obtenir des clichés de rapaces, de chevreuils… alors que lors de la première tentative dans le Pilat, je n’avais pu capter que des vaches en estive. »

Une réflexion plus large via le travail engagé

Le résultat de ces travaux successifs se présentera sous la forme d’un documentaire d’une cinquantaine de minutes, dans la même veine que L’éPOPée Verte (documentaire déjà créé par AUUNA sur la scène musicale stéphanoise émergente). Tout en intégrant des photos, des images de l’équipe en train d’évoluer ou encore de prises de vues aériennes. Ce dernier sera proposé ce jeudi 23 septembre dès 18h dans les locaux d’AUUNA, rue de la République (sur invitation). Une expo photo est également prévue avec en complément, plusieurs clichés réalisés par la photographe Floriane Celle ainsi que des dessins de Sylvain Vialla. Le public peut se présenter vendredi 24 et samedi 25 dans ces mêmes locaux d’AUUNA de 10h à 19h pour visiter et profiter des diverses propositions. Enfin, un troisième épisode vidéo sera tourné en fin d’année du côté des Monts de Madeleine pour compléter le triptyque.

Mais au-delà du rendu, c’est une nouvelle philosophie de travail qu’a pu forger l’équipe en se frottant au monde naturel ligérien. « Ce projet nous a apporté une réflexion profonde et philosophie sur notre travail, annonce Geoffrey qui partira bientôt pour un projet de documentaire pendant un an dans le Cercle Arctique. Il nous a permis de revoir notre manière de travailler mais également de décider un peu plus avec qui nous avons envie de travailler. Aujourd’hui, nous recentrons notre clientèle vers les structures qui partagent nos valeurs. »

Nature – Le Récit, expos photos et rencontres, vendredi 24 septembre et samedi 25 septembre de 10h à 19h dans les locaux d’AUUNA au 34 rue de la République à Saint-Etienne + chez A la folie Poterie au 49 rue de la République

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS