Saint-Étienne
dimanche 25 septembre 2022
22:42
Soutenez IF

Ehpad, visites interdites : la comédie humaine

0
452 vues

Le 2 octobre, la Comète accueillera la pièce de théâtre Ehpad, visites interdites, écrite par Edmond Anémian et interprétée par La compagnie de l’éventail. L’auteur y dénonce certaines situations avec tendresse et surtout humour.

« En septembre 2017, je suis allé rendre visite à mon frère qui était hospitalisé à l’Ehpad les Charmilles, qui est ensuite resté en séjour là-bas, se souvient Edmond Anémian. J’ai pu assister à pas mal de choses, les entendre… entre les visiteurs et tout ce que l’on peut entendre sur les conditions sur place. Ça a fait tilt. Il s’agissait d’un sujet de création théâtral ». C’est ainsi qu’il commence à prendre des notes sur ce qu’il se passe autour de lui et de son frère à chaque visite, et travaille également à l’aide de rapports sur la gériatrie, publiés notamment par l’Assemblée nationale. Il y découvre par exemple qu’en France, les Ehpad comptent en moyenne 0,61 personnel pour 1 résident quand en Suède il y a 1 soignant pour une personne âgée. « Ensuite, il fallait transformer tout cela en comédie », sur un sujet qui a, encore récemment, fait grand bruit. Et pourtant.

Pour l’auteur, cette pièce est un exutoire.

Un auteur visionnaire

Edmond Anémian commence l’écriture d’Ehpad, visites interdites en 2018. Il imagine alors trois personnages qui viennent rendre visite à leurs proches. L’un à sa femme, l’autre à son mari et enfin le troisième à sa mère. Tous se retrouvent ainsi dans le hall et attendent que l’établissement leur donne accès aux étages. Or, les portes ne s’ouvrent pas, sans que personne ne leur dise pourquoi. « C’était avant le Covid, et en 2020, cette situation est réellement arrivée. C’est là que la pièce a d’autant plus d’importance car c’est ce qu’ont vécu les malades et leurs parents. Le comique, dans cette pièce, va passer par des situations. Quand les familles sont dans le hall, il y a des discussions animées, parfois un membre du personnel passe et est interpellé et le fait qu’il ait affaire à trois personnes énervées donne le comique de la situation ». Toutefois, l’auteur se défend de toute forme de moquerie.

Rendre hommage

Pour lui, cette pièce est un exutoire par rapport à ce qu’il a pu voir et constater à l’époque où son frère était hospitalisé. «  Il y a des propos tenus qui sont réels, mais à aucun moment on ne dénonce les choses de façon outrancière. C’est au contraire un hommage à ceux qui y vivent, au personnel qui fait de son mieux en sous-effectif, à ceux qui viennent voir leurs malades chaque jour. Des infirmières sont venues voir la pièce et en sont sorties ravies ». Sur scène, ce sont 7 comédiens qui jouent 10 personnes. Un choix visant à renforcer le comique de situation quand, par exemple, la comédienne qui joue l’infirmière va devenir la femme de ménage dans la scène suivante. En effet, l’un des visiteurs va se demander si le personnel ne se dédouble pas et si l’établissement ne fait pas des économies de cette façon. Par ailleurs, dans le 2e acte, les comédiens qui jouaient les visiteurs deviennent les visités et se demandent pourquoi personne ne vient les voir. « Je ne peux pas vous raconter la fin, mais elle est géniale ».


Ehpad, visites interdites est à retrouvée le 2 octobre à 15 heures à La Comète.

Réservations disponibles ici : https://lacomete.saint-etienne.fr/evenements/ehpad-visites-interdites/

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter