L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Le Rhino Jazz barrit fort pour sa 43e édition

0
888 vues

Le festival Rhino Jazz va secouer la région stéphanoise du 1er au 24 octobre, avec notamment son événement phare : le Grand Barouf.

Jean-Paul et Ludovic Chazalon, président et directeur artistique du Rhino Jazz

Avec le souffle de liberté qui le caractérise – et qui qualifie si bien la musique jazz – le Rhino Jazz festival revient dans nos oreilles avec une programmation 2021 qui s’étale sur 24 jours pour sa 43e édition. Une édition toujours en itinérance entre Loire et Rhône et un panel très large de ce que proposent les musiques jazz. Au Rhino, on peut naviguer entre jazz vocal, free jazz, rock ou encore musique du monde. « Nous serons cette année très présent notamment dans la ville de Saint-Etienne, expose Ludovic Chazalon, directeur artistique du festival. Nous aurons bien entendu des têtes d’affiche au programme comme Michel Portal ou encore Kimberose mais nous aimons également apporter des découvertes au public. Nous apprécions également beaucoup les solos, il y en aura de nombreux cette année. Tout en ayant en fil rouge une thématique générale qui s’appuie sur un travelling entre les jazzs, le rock et la pop. » Une édition toujours placée sous le signe du partage avec le public comme le souligne Jean-Paul Chazalon, président du festival. « Notre envie est que le public vienne s’imprégner de ce que l’on souhaite insuffler, ce vent de liberté, une sortie du cadre. »

Notre envie est que le public vienne s’imprégner de ce que l’on souhaite insuffler, ce vent de liberté, une sortie du cadre.

Jean-Paul Chazalon, président du Rhino Jazz(s) Festival

C’est le grand barouf !

Cet esprit de liberté qui est si souvent rappelé par les organisateurs, on le retrouvera en grandes largeurs au cœur des bâtiments H de la Cité du design avec le point d’orgue de ce Rhino cuvée 2021 : le Grand Barouf. Défini comme un « parcours artistique, à la fois musical et iconographique », ce projet d’ampleur fera vivre des performances improvisées, des expos, des projections, des conférences et six concerts (Yseult, Eric Mingus, Palm Unit, Skulltone, Chromb! et Digital Primitives) dans les 1 000 m² de la Grande usine créative stéphanoise. A noter la présence de Robert Combas en invité spécial avec une exposition d’une cinquantaine de ses œuvres, les photos rock d’Alain Dister, celle de « Nos années free » de Gilbert Spagnoli et Guy Bonneton en noir & blanc ou encore la résidence de Lionel Martin, artiste protéiforme qui jonglera entre impros, invités spéciaux et inspirations du moment.

Quant aux conférences proposées, elles feront intervenir des spécialistes de Nina Simone, Igor Stravinski ou tout simplement du rock et du jazz, à savoir le créateur-fondateur de Jazz à Vienne, Jean-Paul Boutellier, le chef d’orchestre Daniel Kawka ou encore Julia Fabry collaboratrice d’Agnès Varda.

Festival Rhino Jazz(s) du 1er au 24 octobre entre Loire et Rhône
Programmation complète à retrouver sur cette page

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS