Saint-Étienne
dimanche 29 janvier 2023
17:28
Soutenez IF

MAMC : ces expos à voir avant la fermeture

0
447 vues

Ce lundi 9 janvier, nous apprenons que le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole fermera ses portes pendant un an à partir du 10 avril. Avant cette date, vous aurez l’occasion de découvrir trois expositions en cours consacrées à Marc Camille Chaimowicz, Marcelle Cahn ou encore aux collections.

MAMC+
Ici, Marc Camille Chaimowicz invite le visiteur dans une atmosphère familière. ©JT/ If Saint-Etienne

Marc-Camille Chaimowicz a carte blanche pour mêler art et design

Depuis le 19 novembre, le MAMC propose de découvrir l’univers de Marc-Camille Chaimowicz, à travers son exposition Zig zag and many ribbons… En coulisse, cela fait plus de quatre ans que cet événement se prépare. Le musée a donné carte blanche à l’artiste pour mettre en scène plus de 80 de ses œuvres et 30 pièces des collections du musée. L’occasion d’une collaboration avec l’entreprise stéphanoise Neyret et d’ouvrir l’exposition avec la machine à coudre 120 zig zag produite en 1970 par Manufrance. Au total, sept univers sont présentés au visiteur, dans lesquels l’artiste réhabilite les arts appliqués et domestique, considérés comme de simples passe-temps féminins durant de nombreuses années. Pour Aurélie Voltz, directrice du MAMC, « c’est l’un des premiers artistes à faire ce pont entre arts plastiques et arts décoratifs ». Un véritable voyage à travers l’univers coloré d’un artiste trop peu exposé en France.

L’exposition débute avec la machine à coudre 120 zig zag produite en 1970 par Manufrance. ©JT/ If Saint-Etienne

The House of Dust, collections au féminins

Cette exposition est partie du constat que parmi les 20 000 œuvres du musée, 4 % sont issues de créations féminines. Pour Alexandre Quoi, commissaire de l’exposition, « il ne s’agit pas d’un passage obligé ou d’opportunisme. C’est une lecture assumée, subjective, mais qui essaie de montrer des axes forts de notre collection. Il y a une vraie disproportion avec 12 % des artistes de la collection qui sont des femmes ». The House of Dust n’est pas qu’engagée, mais est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ces artistes, sans jamais tomber dans la caricature d’un « art féminin ». L’exposition a été l’occasion d’emprunter une cinquantaine d’œuvres au Centre national des arts plastiques et de conserver une partie de ces prêts pour venir compléter les fonds du MAMC.

Ozô, de Laura Lamiel, interpelle le visiteur avec des objets placés sur un tapis d’encens. ©JT/ If Saint-Etienne.

Marcelle Cahn à la conquête de l’espace au MAMC

Au mois d’octobre dernier, nous vous parlions également de la rétrospective consacrée à Marcelle Cahn, entre figuration et abstraction. L’article est à retrouver dans son intégralité ici.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter