Saint-Étienne
jeudi 30 juin 2022
17:45
Soutenez IF

Plantu : son hommage aux soignants s’expose au CHU

0
1052 vues

Mardi 1er février, le dessinateur Plantu était en visite au CHU de Saint-Étienne, dans le cadre de son exposition « Hommage aux soignants ». Dans le hall AB de l’établissement, il y expose à partir d’aujourd’hui ses dessins remis gracieusement à l’hôpital stéphanois, pour le plaisir des personnels hospitaliers ainsi que des patients.

Plantu CHU saint-étienne
Un retour sur la pandémie, sous le signe de l’humour. ©JT

« Il y a deux ans, nous les applaudissions tous les soirs à 20 heures. Puis, plus rien. Les dessins eux, restent. » Dessiner : une façon pour Plantu de continuer l’hommage aux soignants, qui font face à la pandémie depuis 2 ans maintenant. C’est de cette démarche qu’est née son exposition « Hommage aux soignants », avec laquelle il fait la tournée des CHU et auxquels il a fait don d’œuvres humoristiques, comme une rétrospective de ces vingt-quatre mois passés. Exposés pour au moins quelques semaines dans le hall AB du CHU de Saint-Étienne, ses croquis sont un moyen de dire merci à ceux qui travaillent dans l’ombre. L’hôpital les conservera pour les exposer ensuite ailleurs mais toujours derrière ses murs.

Transmettre des émotions

Pour l’ancien dessinateur du Monde, « le dessin sert à faire passer des émotions, le langage du dessin fait passer tellement de choses. Lors de ces hommages aux soignants, j’ai pu rencontrer une infirmière, fatiguée, dans son coin, qui disait  »je m’occupe des autres mais qui s’occupe de moi ? ». Il faut penser à cette petite infirmière dans son coin ». Plantu explique que certaines réactions ou événements l’ont agacé et, plutôt que de se laisser emporter par la colère, ce dernier a fait ce qu’il sait faire de mieux depuis cinquante ans : caricaturer. Ses visites au sein des CHU sont aussi l’occasion pour lui de se nourrir de l’expérience des soignants et de connaître l’évolution de la situation sanitaire, ainsi que celle des personnels. Un intérêt salué par la direction de l’hôpital.

Plantu CHUSE
Catherine Séguin, préfète de la Loire, Olivier Bossard, directeur général du CHU, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, et le dessinateur Plantu, ont salué l’implication des soignants depuis deux ans. ©JT

Une situation extraordinaire

« Nous sommes très honorés de votre présence aujourd’hui pour rendre hommage à tous ceux qui sont mobilisés depuis deux ans, a déclaré Olivier Bossard, directeur du CHUSE. La communauté hospitalière est très soudée, mais très fatiguée aussi. Cette situation était extraordinaire au début. Nous ne nous serions pas cru capables de faire ce que nous avons fait. Notre situation était en décalage complet avec ce que vivaient les confinés. » Selon lui, si l’hôpital est fatigué, il a aussi beaucoup changé et fait en sorte de s’améliorer depuis deux ans. Il entend poursuivre cette évolution pour les soignants comme pour les citoyens. Le directeur général du CHUSE a également ajouté que les fake news contribuaient elles aussi à affecter les soignants et leur travail. Un phénomène que le dessinateur n’a pas manqué de croquer.

Engagé pour la liberté de la presse

Le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, a salué la démarche d’intégration de la culture dans l’hôpital, qu’il a qualifié de citoyenne et inclusive. L’édile a également rendu hommage à l’engagement de Plantu. « Avec votre sens aiguisé de l’humour et la finesse de vos dessins, vous avez su nous alerter. Vous avez capturé cinquante ans de vie politique, de mouvements sociaux, de débats… qui ont fait vivre la société française. Vous avez toujours eu un engagement résolu pour la liberté de la presse et on voit avec les événements de ce week-end (menaces de mort et mise sous protection de la journaliste Ophélie Meunier,Ndlr) que ce n’est jamais totalement acquis. » C’est pourquoi il a tenu à remercier le dessinateur pour son action.

plantu exposition soignants
Pour Plantu, les dessins restent, contrairement aux applaudissements de mars 2020. ©JT

La situation toujours tendue dans la Loire

Catherine Séguin, préfète de la Loire, a quant à elle rappelé l’engagement des soignants et sa volonté de ne jamais rater une occasion de leur rendre hommage. Toutefois, elle a ajouté que la tension restait très tendue dans le département, et que l’objectif restait le même : limiter les risques de tension dans les hôpitaux ligériens. Enfin, elle a fait part de son admiration pour les dessins de Plantu : « Je suis votre actualité et votre parcours depuis quarante ans, et avec gourmandise. Je fais partie de ces nombreux admirateurs de vos dessins qui sont très forts et auxquels je suis sensible. Ils sont une autre forme d’hommage aux soignants. » Un discours que l’ancien dessinateur du Monde n’a pas manqué d’immortaliser… en croquis. La journée de Plantu devait ensuite se poursuivre par la visite de plusieurs services, et par un échange avec les personnels.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter