Saint-Étienne
jeudi 8 décembre 2022
02:59
Soutenez IF

Pour Noël, Saint-Etienne ne se privera pas d’étoiles

0
633 vues

Mise à part un éclairage plus sobre dans le cadre de mesures d’économie énergétiques globales, pas de coupe budgétaire de la part de la Ville en ce qui concerne les festivités de fin d’année. Le marché de Noël de la place Hôtel-de-ville ouvre demain. Dans son sillage, bien d’autres lieux d’animations et événements, jusqu’à fin décembre…

Le marché de Noël de la place Hôtel-de-Ville en plein préparation vendredi dernier. If Média/Xavier Alix

Pas moins de 300 000 € : c’est le budget consacré aux festivités de Noël par la Ville de Saint-Etienne en 2022. Il y a certes, parallèlement, des restrictions sur l’éclairage qui impactent les festivités. Mais malgré les contraintes financières qui pèsent et pèseront de plus en sur les collectivités locales au regard du contexte inflationniste, la somme spécifique consacrée aux animations par la Ville de Saint-Etienne reste « stable », précise l’adjoint en charge des événements Lionel Boucher par rapport aux éditions précédentes. Du moins celles qui ont pu se tenir, ou pleinement se tenir… Entre les mouvements sociaux divers, les Gilets jaunes et le Covid, il faut remonter à… 2017 pour retrouver une année « normale ». En 2021 encore, l’obligation de dégainer le passe sanitaire, dans des lieux bouclés par un cordon sanitaire a fatalement érodé la fréquentation. A commencer par le traditionnel marché de Noël place Hôtel-de-ville.

« Les remontées de terrain montrent que beaucoup de personnes qui avaient l’habitude de traverser celui-ci au quotidien et ainsi de s’arrêter devants les chalets l’évitaient pour ne pas avoir à sortir le passe, y compris tous ceux qui l’avaient », constate Pascale Lacour, adjointe chargée du commerce. Pas de quoi décourager cependant les artisans-commerçants dans leur volonté d’en être à en croire l’élue : « Nous restons sur 53 chalets mais nous avons plus du double de candidats. Nous les sélectionnons avec les syndicats de forains et avons essayé, encore davantage cette année, de favoriser une provenance la plus locale possible. » Ce marché de Noël de la place Hôtel-de-Ville, avec son habituelle grande roue dressée il y a quelques jours et son habituel carrousel ouvre ce mercredi. S’y tiendront les Fééries de Noël, 3 h spectacles de rue gratuits samedis, dimanches et mercredis. Ce n’est évidemment pas le seul lieu indiquant le sens d’une fête que la Ville espère voir fréquentée comme jamais depuis 5 ans. « Je pense que ça va cartonner », pronostique même Pascale Lacour.

Place Jean-Jaurès, centre névralgique des animations

La place Jean-Jaurès où trône le traditionnel sapin géant (17 m destinés ensuite aux flammes des chaudières du chauffage public) prélevé dans la forêt communale du Pilat, ne sera pas en reste sur les animations dont elle sera le centre névralgique avec la garde partagée des Fééries et, celle exclusive, mais là payante de la patinoire. Baptisée moins prosaïquement « Sentier de glace », elle a été maintenue malgré son aspect – a priori – énergivore. « La question s’est posée mais on est dans le cadre d’un marché public déjà signé. A voir l’année prochaine », explique Lionel Boucher. Pas de grandes nouveautés en tous cas pour les animations majeures de cette édition. Si ce n’est au kiosque Massenet, consacré à des séances de photos souvenir dans un décor de circonstances. Citons, en tant qu’attractions payantes déjà présentes les éditions précédentes, la descente de luge, le quadragénaire Lutin Park, le manège aérien qu’est le « Sapin merveilleux ». Au pied de ce dernier, le Médiabus viendra faire trois descentes livresques et cinématographiques d’animation.

La fontaine de la place Hôtel-de-Ville a été décorée par les Ateliers de la ville de Saint-Etienne. If Média/Xavier Alix

C’est encore depuis Jean-Jaurès que partira le petit train pour des balades à la découverte du patrimoine architectural stéphanois : quartier Sainte-Catherine, Demeure Chamoncel, Halles Mazerat, quartiers Saint-Jacques et Chavanelle. Dans le centre-ville encore, la place Dorian accueillera l’Atelier du Père Noël pour d’autres séances photos au profit d’une œuvre caritative du Rotary club (destinée aux patients de l’hôpital nord), la Maison du projet rue Louis-Braille, fera une place pour des Ateliers créatifs et spectacles les mercredis et samedis. Afin de faciliter l’accès à tout cela, la Ville rappelle que le stationnement des parkings souterrains est gratuit le samedi pour 2 h à partir d’1 h payée (soit 3 h pour une seule payante). Celui de voirie est gratuit 30 min en zones verte et jaune cumulables. Un transport gratuit, encore, via la ligne M7 de la Stas sera possible direction le centre-ville depuis le parking du Clapier sur présentation du ticket.

Une pluie d’événements

Les barrières de ce dernier étant relevées donnant lieu à sa gratuité d’accès dans les faits depuis plusieurs mois, les élus n’ont cependant pas pu indiquer comment faire valoir cette possibilité. En revanche, pas besoin de justificatif les week-ends des 10/1 et 17/18 décembre durant lesquels l’ensemble du réseau Stas sera accessible sans payer. La rame historique J74 de 1938 sera d’ailleurs de sortie le mercredi 21 décembre. « Cette période qui fait du bien, c’est aussi celle des événements », note Lionel Boucher. A ce niveau, la ville ne va pas en manquer. Le programme du « Noël étoilé à Saint-Etienne », comme le relaie la communication de la municipalité intègre le 4e marché au Vins à la Bourse du travail ce samedi 26 décembre, la Soupe des chefs sur le parvis du Zénith, le mardi 29 novembre, des après travail musicaux place Hôtel-de-Ville chaque vendredi de décembre, le BMX Indoor au Parc des expositions les 10 et 11 décembre, la 7e Sainté city Run le samedi 10 décembre, depuis la place Chavanelle.

Il faut ajouter Saint-Victor scintille le 16, la parade Père Noël des motards de Villars à Jean-Jaurès le 18 au profit du Père Noël du lundi. Mais avant cela et surtout, la Sainte-Barbe les 3 et 4 décembre : son défilé depuis la cathédrale Saint-Charles (où se tient le 11 décembre le concert Christmas Carols), sa vente de lumignons au profit du Téléthon et son feu d’artifice conséquent puisqu’il capte à lui seul 25 000 € d’investissement. Comme l’an passé, une centaine d’établissements stéphanois, des brasseries notamment, donneront une autre mesure à cet événement traditionnel. Pascale Lacour se réjouit d’ailleurs de l’investissement croissant des commerçants et les opérations spéciales (carte cadeau, ouvertures dominicales, jeux etc.) de Côté Saint-Etienne, leur principale association. A noter, enfin, que cette année le marché aux sapins – du 3 au 24 décembre – aura lieu place Chavanelle et au square des Justes, la place Waldeck-Rousseau étant indisponible pour cause de travaux.  

De nombreux autres spectacles (en particulier celui de Val Grangent les 16 et 17 au Parc des expositions), ateliers et animations à La Comète, au Conservatoire, dans les musées, à la Cité du design, les médiathèques, et les quartiers stéphanois sont au programme. Il est en version exhaustive sur le site de la mairie en téléchargeant un fascicule par ailleurs aussi distribué en version papier.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter