Saint-Étienne
lundi 6 février 2023
08:14
Soutenez IF

Pour ses 40 ans, le Méliès fait son cinéma

0
1404 vues

En 2023, le cinéma d’art et d’essai Le Méliès fêtera ses 40 ans. Pour l’occasion, l’équipe a mis les petits plats dans les grands en organisant presque tout autant d’événements, pour mieux passer le cap.

Une des salles du Méliès Jean-Jaurès, cinéma rénové en 2019. © NB/ If Saint-Etienne

1983… l’année de la sortie en salles du Retour du Jedi, d’Octopussy, de Tchao Pantin ou encore de l’Été meurtrier. C’est aussi cette année-là que le cinéma Le Méliès a ouvert ses portes, à Saint-Etienne. 40 ans plus tard, le célèbre cinéma d’art et d’essai stéphanois a décidé de fêter cet anniversaire en grandes pompes et surtout, pendant toute l’année. Excellente idée pour mieux faire passer la pilule. « Chaque mois, nous donnons carte blanche à une personnalité stéphanoise, qui viendra présenter un film de son choix, explique Paul-Marie Claret, directeur du Méliès. En fait, ils en sélectionnent trois et c’est la disponibilité des films qui fait la diffusion ensuite ». Et ça commence fort dès janvier avec Ella & Pitr, qui ont choisi le film L’homme sans passé, qui sera diffusé jeudi 26 janvier à 21 heures au Méliès Jean Jaurès. Ils y dédicaceront leur ouvrage en amont dès 19 heures. Et ce n’est pas tout…

Un mois, un événement, un film

Parmi les personnalités stéphanoises choisies pour faire cette sélection, on trouvera notamment Aurélie Voltz, directrice du MAMC, Axelle Redon, commissaire générale de la Fête du Livre, ou encore Olivier Dutel, fondateur de l’association Coxa Plana. En parallèle de ces cartes blanches mensuelles, un événement sera organisé chaque mois. Début février, en partenariat avec ArcomiK, Thomas Croisière se produira au Méliès. Au mois de mars, une sélection de films de 1983 sera diffusée, tandis qu’une soirée pop-corn spéciale 40 ans Le cinéma dans la peau aura lieu en avril. Entre un événement fêté du 22 au 24 septembre, puis une soirée d’anniversaire commune avec celui des Ambassadeurs en octobre, les visiteurs pourront assister au calendrier de l’avant-première en décembre. Mais avoir 40 ans, c’est aussi l’occasion de faire le bilan, et d’amorcer un changement.

« C’est rare qu’un cinéma d’art et essai existe 40 ans »

Paul-Marie Claret, directeur du cinéma Le Méliès.

Retrouver les spectateurs occasionnels

« On en profite pour refaire le site Internet, et une nouvelle gazette. Elle n’avait pas bougé depuis 2009 ». A la façon du ticket d’or de Charlie et la Chocolaterie, la Brasserie Stéphanoise et le Méliès proposeront, à travers la capsule d’une bière anniversaire, de gagner deux mois de cinéma. Mais au-delà de l’enjeu festif, ces événements sont aussi l’occasion de retrouver le public après une crise Covid difficile pour le secteur culturel. « Nous devons retrouver les spectateurs occasionnels, estime Paul-Marie Claret. S’ils ne sont pas encore revenus c’est aussi faute de cinéma d’art et d’essai qui soit porteur, car les grands auteurs du secteur ont laissé les salles pour les plateformes. Mais on assiste au phénomène inverse, de gros indépendants reviennent vers les salles de cinéma ». De quoi peut-être assurer 40 ans supplémentaires au Méliès. « C’est rare qu’un cinéma d’art et essai existe 40 ans. C’est l’occasion de montrer le côté festif de nos lieux et ça nous amusait de fêter cela pendant un an ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter