L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Saint-Étienne : une donation exceptionnelle s’expose au musée d’Art moderne et contemporain

0
438 vues

Jusqu’au 18 septembre 2022, le musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole présente l’exposition Double Je. On peut notamment y découvrir une partie la donation exceptionnelle reçue du couple Durant-Dessert, galeristes ayant exercé à Paris entre 1975 et 2004, confrontée aux œuvres de la collection du musée.

Le projet UK76 de Victor Burgin fait parti des donations de Liliane et Michel Durand-Dessert. ©JT

Du samedi 20 novembre au 18 septembre, la nouvelle exposition du musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Double Je, est l’occasion de découvrir une partie de la donation exceptionnelle reçue par le musée de Michel et Liliane Durand-Dessert. Ces galeristes et collectionneurs, en activité à Paris entre 1975 et 2004, confirment ainsi leur attachement au musée stéphanois auquel ils avaient auparavant offert une toile de Gerhard Richter ainsi qu’une sculpture de Luciano Fabro.

Une donation conséquente

L’exposition, qui s’étend sur 1 000 m², regroupe 350 œuvres et pas moins de 75 artistes. « C’est une donation conséquente de quasiment 200 œuvres, précise Alexandre Quoi, commissaire de l’exposition, responsable du département scientifique du musée. Il ne s’agissait pas de dévoiler l’entièreté de la donation, mais une partie conséquente. Dans ce projet, nos collections sont mises au cœur de la programmation. » Quant à savoir pourquoi Alexandre Quoi a choisi l’intitulé Double Je pour cette exposition, il explique : « Cela représente d’abord ce couple constitué de ces deux personnalités. Et c’est également l’articulation entre l’histoire qui a été la leur, et celle du musée. »

Musée art moderne
Le musée met à l’honneur des œuvres d’art précolombien pour la plupart inédites dans le cadre de cette exposition. ©JT

Art contemporain et art primaire

L’exposition est aussi dense que variée. A travers neuf salles, dont chacune porte le nom d’une muse de la mythologie grecque, le visiteur peut déambuler parmi peintures, photographies, œuvres d’art précolombien ou encore sculptures. « Le couple Durand-Dessert a retrouvé, dès sa première donation, une histoire commune entre leurs artistes et celle du musée, détaille Aurélie Voltz, directrice du musée. C’était le début d’une longue série. » En fin de parcours, deux salles prolongent l’exposition à travers un focus sur la photographie amateur et anonyme avec notamment une oeuvre notable réalisée par Christian Boltanski, réalisée à partir des photos de famille de Michel Durand.

musée art moderne
L’exposition se termine par un focus sur la photographie anonyme et amateur. ©JT

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS