Saint-Étienne
mercredi 22 mai 2024
07:59
Soutenez IF

Ciao Polpo : le goût de l’Italie à Montbrison

1
2490 vues

Vendredi 3 février, Edgar Neel a ouvert l’épicerie italienne Ciao Polpo, rue Saint Jean, à Montbrison. Plats maison, raviolis, fromages, charcuteries… la boutique est une véritable ode au meilleur de la botte, partie d’une idée simple : réussir une bonne pizza.

Titulaire d’un master en gestion dans le secteur de l’hôtellerie restauration, Edgar Neel a longtemps travaillé en France et à l’étranger, pour ensuite devenir responsable administratif. Comme de nombreux Français, le Covid a été l’occasion de s’interroger sur son parcours, et de revenir à ses premières amours, davantage axées sur la restauration en elle-même et l’amour du bon produit. « Il y a un peu plus d’un an, je me suis intéressé à la pizza dans la restauration italienne. Je me suis rendu compte que c’était quelque chose qui semblait simple, mais qui était d’une réelle complexité. J’avais fait l’acquisition d’un four à pizza Ooni, mais je n’arrivais pas à trouver ce que je voulais au niveau des ingrédients, notamment la bonne farine. Les produits étaient soit trop chers, soit introuvables ». C’est alors qu’il a l’idée de créer une épicerie italienne en ligne.

Ciao Polpo 2.0

Déjà baptisé Ciao Polpo, le site voit le jour en juillet 2022. Pour des questions logistiques, Edgar Neel n’y propose que des produits secs, comme des huiles d’olive, différentes sortes de farines, de sauces tomate, etc. « J’avais une centaine de références. Néanmoins, beaucoup de clients qui venaient récupérer leur commande sur place me demandaient du frais. Je me suis mis en quête d’un local sur Montbrison, que je ciblais et c’est comme ça que nous avons ouvert vendredi 3 février ». En plus des produits d’épicerie, des charcuteries et des fromages, Ciao Polpo propose aussi des plats faits maison comme des lasagnes, du tiramisu ou des raviolis. Et l’accueil a été au rendez-vous, d’autant plus qu’il n’y avait plus d’épicerie italienne à Montbrison depuis plus d’un an.

« Dans un deuxième temps, j’aimerais proposer des cours de cuisine sur place »

Edgar Neel, fondateur de Ciao Polpo.

E dopo ?

Pour ce faire, 100 000 euros d’investissement ont été nécessaires, afin de générer un stock, et d’obtenir le local de 70 mètres carrés. La boutique est ouverte du mercredi au samedi de 9 heures à 19 heures sans interruption et Edgar Neel ne manque pas de projets. « Je propose déjà quelques plateaux de charcuterie au bar d’à côté. Au printemps, je vais également commencer à être revendeur exclusif Ooni, puis, dans un deuxième temps, j’aimerais proposer des cours de cuisine sur place ». Quant à l’inflation, l’entrepreneur explique essayer de contenir cette hausse des prix, afin qu’elle ne se répercute pas sur la clientèle. Et d’ajouter que si le prix au kilo peut parfois paraître élevé, il ne faut pas oublier que la charcuterie italienne, elle, se mange en tranches fines…

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    1 commentaire
    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne