Saint-Étienne
lundi 24 juin 2024
04:50
Soutenez IF

Kitchen Street pose ses marmites à Châteaucreux

0
5215 vues

Faty et Florian Koenig ont fondé Kitchen Street il y a quelques années rue de la République, puis ont installé le restaurant Chica à quelques pas. Désormais à l’étroit, ils ont décidé de quitter leur quartier de prédilection pour poser leurs marmites à Châteaucreux à partir du mois de septembre.

L’ouverture est prévue pour début septembre à la place de la Grand’boulangerie. © Google Street view

Châteaucreux n’était pas leur quartier de prédilection. Et pourtant… Faty et Florian Koenig, à la tête des restaurants Chica et Kitchen Street ont vendu leurs affaires pour s’installer 1 boulevard Pierre-Antoine et Jean-Michel Dalgabio dès le mois de septembre. « Nous sommes très citadins alors c’est vrai que nous n’avions pas envisagé de quitter l’hyper-centre, explique Faty Koenig. Mais nous étions à la recherche d’un local, car le laboratoire pour le côté traiteur de Kitchen Street était devenu trop petit. Quand on a visité celui-ci, on a immédiatement eu un coup de cœur. Nous avons réalisé une étude de marché et nous avons constaté le fort potentiel du quartier ». Les deux entrepreneurs décident donc de vendre pour regrouper Kitchen Street et Chica en un seul et même lieu.

Dans la cours des grands

Dès la fin mai, Kitchen Street version rue de la République fermera ses portes pour laisser place à un bar à jeux. Le temps pour l’équipe de s’organiser, d’assurer ses prestations traiteur cet été, et de préparer ce nouveau lieu à devenir Kitchen Street nouvelle version, toujours dans une déco vintage et chaleureuse. « Nos deux affaires se sont liées avec le temps. Dans un seul et même lieu, nous pourrons maintenant proposer autant des salades équilibrées que des plats mijotés, tout en continuant la partie traiteur, détaille Faty Koenig. L’idée sera de pouvoir manger quelque chose, sucré ou salé à toute heure. A midi, nous servirons des plats mijotés à l’ancienne, comme la tajine ou le pot-au-feu, nous ferons des barbecues sur la terrasse… L’idée est d’être reçu comme on peut l’être chez sa grand-mère le dimanche ». Et le terrain de jeu est immense, avec une terrasse de 80 mètres carrés et une capacité totale de 120 couverts.

250 000 euros d’investissement

L’établissement sera ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 18 heures, et les samedis matin pour une offre de petit-déjeuner ainsi que de brunch. Une pièce atelier proposera également des cours, des dégustations, ainsi que des cours à destination des enfants. « Nous sommes à côté d’un potager partagé que fréquentent les écoles. L’idée, par exemple, c’est qu’après avoir récolté les poireaux qu’ils ont plantés, est de leur montrer comment on les cuisine ». Par ailleurs, Katy Koenig trouve un vrai plus dans le stationnement disponible devant l’établissement, notamment pour la partie événementiel. Le projet a nécessité un investissement de 250 000 euros.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne