L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

AJ Biais, une histoire de réinventions

• 17 août 2020 • Emilie Massard
0
299 vues

Vous avez vu leurs masques portés par tous les Stéphanois. Vous avez sans doute entendu le nom de l’entreprise à plusieurs reprises ces derniers mois. AJ Biais s’est en effet illustrée pendant la crise en réorganisant son outil de production pour fabriquer des masques textile. Pourtant, la société n’est pas née d’hier…

AJ Biais rayonne sur le territoire stéphanois depuis plus d’un siècle. 130 ans précisément. La société de tissage Jabouley & Cie a en effet été créée en 1890 à Saint-Etienne, spécialisée dans le tissage de rubans. La rubanerie faisait alors les grandes heures de l’industrie stéphanoise. Dans les années 1950, la situation de l’industrie textile pousse la société Jabouley à prendre un nouveau virage. Elle se réinvente une première fois en diversifiant son activité et en se tournant vers la technique qui lui donnera son nom plus tard : le biais. Pour les non-initiés, cette technique permet de changer le sens du fil sur un tissu, donnant une certaine élasticité au tissu, ce qui lui permet d’être utilisé pour border n’importe quelle forme. Cette diversification s’est progressivement transformée en spécialisation, puisque l’entreprise a fini par vendre l’activité initiale de ruban en 2003.

Nous essayons d’intégrer régulièrement des nouvelles technologies

Guillaume Jabouley, co-dirigeant d’AJ Biais

« Pour illustrer notre activité, j’aime prendre l’exemple du bavoir, parce qu’il est très parlant », s’amuse Guillaume Jabouley. « Le biais est le tissu qui est cousu tout au long du bord du bavoir. Mais on en retrouve également sur toutes sortes de produits textiles ». Lorsqu’il vous fait visiter les ateliers de l’usine stéphanoise, Guillaume Jabouley est intarissable. Il faut dire qu’il baigne dans l’univers du tissu depuis sa plus tendre enfance. En 2017, il a pris la suite de son père et de son oncle, Philippe et Dominique Jabouley, à la tête de l’entreprise. Il s’est associé avec Raphaël Laval, ancien dirigeant d’Alpha Biais, la société de Saint-Just-Malmont avec laquelle Jabouley & Cie a fusionné en 2008 pour devenir AJ Biais. Guillaume représente ainsi la cinquième génération à la tête de l’entreprise. Quant à Raphaël Laval, il fait presque partie de la famille. « Son seul défaut est qu’il ne s’appelle pas Jabouley », aime à répéter Dominique Jabouley.

Guillaume Jabouley et Raphaël Laval, co-dirigeants d’AJ Biais © DR

Vers de nouveaux marchés

Pendant la crise sanitaire, la société a dû une nouvelle fois se réinventer, cette fois pour se mettre au service de tous. AJ Biais a investi 100 000 euros et embauché 45 personnes en intérim pour produire 1,6 million de masques en tissu. Un réel projet d’entreprise qui a permis de renforcer la cohésion de l’effectif stéphanois au plus fort de la crise. À présent, ses dirigeants se tournent vers l’avenir, avec une nouvelle réinvention à la clé : se développer sur de nouveaux marchés. Le biais fabriqué par l’entreprise est destiné aujourd’hui à 50% au prêt- à-porter. Le reste de l’activité se partage entre le linge de maison, le loisir créatif et le textile technique. « Nous essayons d’intégrer régulièrement des nouvelles technologies », souligne Guillaume Jabouley. « Nous travaillons par exemple avec de l’impression numérique depuis deux ans. Nous avons également développé un process qui remplace la couture par de la soudure, ce qui nous permet de travailler des tissus techniques sans altérer leur traitement. Nous travaillons pour chercher de nouvelles matières et de nouveaux marchés. L’agilité est la force de notre entreprise », conclut-il.


AJ Biais en chiffres :

  • 120 salariés, dont 70 en France (55 à Saint-Etienne)
  • 6 filiales (Cholet, Paris, Portugal, Tunisie, Pologne et Chine)
  • 10,7 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 4 millions de m² de tissu prêts à partir dans les stocks
  • Capacité de production de 700 000 mètres par jour
Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS