L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Angel Corp : bientôt un jeu vidéo made in Sainté

0
1785 vues

D’abord ingénieur, puis juriste en propriété intellectuelle, Fabien Thollot a toujours eu en tête la création d’un univers fantastique. Stéphanois passé par Paris puis Lyon, c’est à Saint-Étienne qu’il a fondé sa société, Angel Corp, un studio créatif transmédia spécialisé dans le dark fantasy. Entretien avec le père de l’univers Tenebrae.

Angel Corp
Un jeu made in Sainté devrait voir le jour dès fin 2022.

Quelles sont les activités et le concept d’Angel Corp ? 

« Il s’agit d’un studio créatif transmédia. Nous racontons donc des histoires sur différents médias. Cela regroupe une maison d’édition ainsi qu’un studio de création de jeux vidéos et de séries animées. La société est assez jeune puisqu’elle a vu le jour en 2019 , pour un réel lancement en 2020, en plein Covid. Nous avons d’ailleurs profité de cette période pour accélérer sur la partie jeu vidéo. En début d’année, nous avons lancé une campagne de crowdfunding Ulule avec un objectif de 4 000 euros afin de couvrir l’impression de notre livre à paraître au mois de septembre. Nous avons atteint cet objectif en 48 heures, pour terminer au bout d’un mois avec 13 700 euros récoltés. Nous sommes très heureux de cet enthousiasme, nous avons eu des commentaires qui saluaient la création d’un univers français. Quant aux séries animées, c’est un projet qui se réalisera sur un plus long terme. »

Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre ouvrage à paraître ? 

« C’est un roman, dans l’univers de la littérature de l’imaginaire, de la science-fiction, de la fantasy. Il raconte l’histoire de Phoebos, mi ange, mi démon, qui évolue dans l’univers de Tenebrae. Le livre s’adresse plutôt à un public de grands adolescents et de jeunes adultes. L’une de nos grosses références est Game of Thrones, qui est de la dark fantasy et offre un univers assez mature. Ce type de propositions étaient encore assez confidentielles il y a quelques années, mais depuis, il y a un vrai intérêt du public. Nous nous référons également au Cinquième élément, avec de grandes villes dans lesquelles la technologie est omniprésente. Le lancement du livre aura lieu le 16 septembre à la Librairie de Paris, avec une séance de dédicaces de l’auteur, Gabriel Shokan, le samedi 18 après-midi. »

L’équipe souhaite s’agrandir à la rentrée.

« J’avais créé cet univers à 18 ans comme un hobby »

Pourquoi avoir créé votre entreprise à Saint-Étienne ?

« Je suis né à Saint-Étienne. J’en suis parti quand je suis entré en école d’ingénieur, puis j’ai trouvé un poste à Paris. J’avais créé cet univers à 18 ans comme un hobby. Je me suis vite rendu compte que sortir un livre était un risque de se voir noyé dans la masse. J’ai attendu vingt ans pour murir ce projet et proposer une stratégie transmédia. Saint-Étienne est une ville à taille humaine où l’on se sent bien. J’y ai donc tenté cette aventure. Il est certainement plus facile d’y entreprendre qu’à Lyon ou Paris. On est plus entouré, on connaît ses interlocuteurs. J’en profite pour remercier le service économique de la métropole qui a vraiment soutenu le projet. Aujourd’hui, Angel Corp compte quatre salariés et deux apprentis. Et nous recruterons deux apprentis supplémentaires à la rentrée, sur un poste en communication ainsi qu’un commercial sur la partie édition de livres. »

« Nous envisageons une sortie anticipée en version bêta fin 2022, pour une sortie finale fin 2023 »

Où en êtes-vous de la création de votre jeu vidéo ?

« Nous venons de terminer la démo que nous allons présenter à des éditeurs fin septembre. Il s’agit d’un jeu qui sera sur PC, cela prend du temps. Nous envisageons une sortie anticipée en version bêta fin 2022, pour une sortie finale fin 2023. Le jeu sera toujours basé sur le même univers, avec les mêmes personnages, le même lieu. »

Y a-t-il beaucoup d’acteurs français sur le jeu vidéo ? 

« Oui, la France se positionne dans le top 10. Il y a beaucoup d’écoles de création aussi. Bien sûr, Ubisoft est assez moteur dans le pays. C’est bien d’avoir des locomotives comme eux, et aussi de plus petits studios qui vont apporter de nouvelles idées. »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS