Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
07:16
Soutenez IF

« Bouge ta Boîte », le réseau qui entend booster le business féminin à Saint-Etienne

0
2262 vues

Né en Bretagne, Bouge ta Boîte est un réseau national qui compte de nombreux cercles au niveau local. Dernièrement, c’est à Saint-Etienne qu’un nouveau relais a ouvert ses portes, avec désormais 13 membres et des recrutements en cours…

©BougeTaBoîte

Elles se réunissent toutes les deux semaines, pour échanger dans un cadre bien précis. Elles, ce sont 13 femmes, membres du réseau Bouge ta Boîte, qui a récemment ouvert un cercle à Saint-Etienne. Un réseau national 100 % féminin né en Bretagne en 2016, et qui vise à favoriser le business et la recommandation entre membres… Au départ, le cercle stéphanois a vu le jour sous l’impulsion de Virginie Virgone, qui en a l’idée en juin 2023. « Elle travaille chez BNP Paribas qui est la banque partenaire de Bouge ta Boîte, explique Laurène Boyer, responsable du développement commercial au sein de l’agence de communication Otaku Design, et animatrice des réunions du cercle. Le groupe était alors en pré-construction puisqu’il faut qu’il compte dix membres au minimum pour intégrer le réseau. De juin à octobre, nous avons donc prospecté pour atteindre les dix personnes ». Puis nous avons commencé à cadrer les réunions afin de coller à la méthode Bouge ta Boîte.

Sororité et business

Dans un souci d’efficacité, tout est calibré et le réseau a même développé son propre vocabulaire. « Une réunion est appelée un Bouge Up. Nous les organisons toutes les deux semaines, le vendredi, entre 12 heures et 14 heures, précise Laurène Boyer. Chaque réunion débute par une météo, via laquelle chaque membre exprime son humeur du moment, et c’est également par cela que s’achève le Bouge Up. Cela permet de voir si elles sont reboostées à l’issue de la réunion ». Puis, une bougeuse fait un pitch aux autres, dans le but de présenter son activité, un produit, ou encore un cas client. « On s’évalue entre nous, on se consulte dans le but d’améliorer le pitch. Le but, c’est la bienveillance, et aider celles qui sont le moins à l’aise avec cet exercice ».

C’est ensuite à celle qui a été désignée conférencière du jour de prendre une vingtaine de minutes pour en dire plus sur son activité. C’est souvent elle qui accueille le Bouge Up dans ses locaux pour permettre aux autres de s’immerger dans son univers. Ensuite, chacune demande à être mise en relation avec quelqu’un avec qui elle souhaite travailler, et un brainstorming se déroule en fin de réunion pour trouver des solutions à une problématique de l’une d’entre elles, si nécessaire. Chaque réunion est animée par une boosteuse, élue par le cercle pour six mois.

Cercle élargi

Les cercles sont limités à 25 membres, dirigeantes, professions libérales, cheffes d’entreprise… Pour celles qui souhaitent aller plus loin et augmenter la taille de leur réseau, il est possible de se rendre dans des Big Bouge up, qui ont lieu une fois par mois, à l’échelle régionale et qui regroupent plusieurs cercles locaux. « Nous avons également une plateforme digitale qui s’appelle Univers, c’est une sorte de LinkedIn dédié qui permet la mise en relation entre toutes les bougeuses de France. Grâce à cet outil, je travaille avec une ergonome qui est sur Paris. C’est vraiment super efficace ». Par ailleurs, et comme dans de nombreux réseaux, il existe un principe de non-concurrence. « Si deux avocates souhaitent l’intégrer, nous veilleront à ce qu’elles n’aient pas la même spécialité et si vraiment il y a débat, alors on vote ». Actuellement, Bouge ta Boîte compte 13 membres à Saint-Etienne, et entend atteindre les 17 d’ici septembre.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne