Saint-Étienne
lundi 15 août 2022
21:33
Soutenez IF

A la Galerie Monthieu, l’éphémère vise à les rendre impérissables

0
654 vues

Saint-Etienne est la 4e ville de France à bénéficier de ce partenariat national entre Initiative France et la foncière Mercialys. Jusqu’en décembre 2023, au moins, des dizaines de commerçants et artisans se verront accorder gratuitement l’usage successif d’une boutique éphémère durant une semaine dans la galerie Monthieu. Objectif : doper leur visibilité, voire tester le commerce physique.

Antoine Francioso , président d’Initiative Loire devant la boutique éphémère occupée par Printello cette semaine. ©If Média/Xavier Alix

« C’est une belle étude de marché grandeur nature face à des « vrais » Stéphanois qui leur est offerte », synthétise Denis Chambe. Mardi, l’adjoint municipal stéphanois représentait la Métropole à l’inauguration de la boutique éphémère (« Pop-Up store » en bon anglo-marketing) de la Galerie Monthieu, propriété de Mercialys. Tandis que Pascale Lacour, adjointe municipale au commerce, venait, elle marquer le soutien de la Ville de Saint-Etienne et du Département à l’idée. Sans pour autant être impliquées financièrement ou techniquement (Métropole est cependant dans le CA d’Initiative Loire), les collectivités voient d’un bon œil l’application dans la Loire de l’accord signé en 2021 entre Initiative France et Mercialys.

Plutôt logique que l’ex filiale foncière de Casino (le groupe s’en est définitivement retirée fin mars), derrière 53 galeries commerçantes dans l’Hexagone pour l’essentiel en périphérie, ait fait de Saint-Etienne la 4e ville après Nîmes, Brest et Malemort (banlieue de Brive) étrennant son concept de boutique éphémère. C’est en effet l’un des volets de l’accord, issu des échanges entre Vincent Ravat, son directeur général et Guillaume Pepy, président du réseau associatif de financement et d’accompagnement des entrepreneurs créateurs ou repreneurs d’entreprises. Mercialys veut défendre ainsi son image en donnant une preuve concrète de sa « politique de soutien au développement et à la revitalisation du commerce de proximité ».

Une convention d’engagement jusqu’en décembre 2023

Mercialys compte « 50 % d’indépendants chez ses locataires, un tiers à Monthieu. Et il s’agit de la seule foncière partie prenante du dispositif d’Etat Action Cœur de ville (dont ne peuvent pas bénéficier les communes des Métropoles comme Saint-Etienne, Ndlr), membre de Centre-Ville en mouvement ou encore de Vitrines de France. Nos galeries et le commerces de proximité ne sont pas exclusifs les uns les autres », met sur la table Chloé Teyssou, sa responsable communication et partenariats. « Contrairement à ce que certains pensent, une galerie comme Monthieu, c’est une vraie complémentaire avec le centre-ville », l’appuie Pascale Lacour.

Membres de Mercialys, d’Initiative Loire, élus stéphanois et futurs occupants mardi à Monthieu. ©If Média/Xavier Alix

La convention locale signée entre Initiative Loire et Mercialys les engagent jusqu’en décembre 2023. Elle sera probablement renouvelée. Commerçants, artisans, les deux ou non à la fois, prestataires de loisirs ou de tourisme : ce sont déjà une vingtaine d’entreprises suivies depuis leur début par Initiative Loire qui a été adressée à Mercialys par le réseau pour occuper gratuitement et successivement (une semaine durant, du lundi au samedi), un module de vente et de démonstration de 12 m2  à l’entrée ouest de la Galerie du Géant Monthieu en plein milieu du passage où circulent tant de chalands quotidiennement. Une idée qui a amené Initiative Loire à élargir son champ d’actions, explique son président, Antoine Francioso.

S’essayer à l’éventualité d’une boutique

« Nous travaillons habituellement le lancement et l’accompagnement des entreprises commerciales, artisanales, industrielles sur leurs débuts. Mais là, on est davantage sur un développement après 2-3 ans. D’autres plateformes locales d’Initiative France le font déjà et ont pu nous aider. L’accord avec Mercialys accentue ainsi la facilitation de l’esprit d’entreprise que nous défendons. » Initiative Loire compte pas moins de 1 300 entreprises en cours de gestion, 250 nouvelles chaque année (95 % de survie au bout de 3 ans contre 50 % hors du réseau) ! Ses entrepreneurs déjà lancés dans le grand bain depuis quelques temps donc qui iront à la galerie Monthieu auront donc l’occasion de se confronter physiquement pour la première fois à la clientèle pour certains. Pour d’autres, il s’agit de faire leur publicité, sinon de s’essayer à l’éventualité d’une boutique ou encore d’élargir leur horizon clientèle.

C’est le cas des deux coassociées à la tête de Printello qui ouvrait le bal cette semaine. Une société saint-chamonaise spécialisée dans la broderie et les impressions textiles qui propose ses propres créations et réalise, du coup, des démonstrations sur place. Elle a pourtant déjà sa boutique rue de la République à Saint-Chamond : « On s’en sort mais il nous paraît quand même nécessaire d’aller au-delà de notre clientèle actuelle, d’élargir notre visibilité du côté de Saint-Etienne. Alors oui, c’est une bonne opportunité même si nous avons du coup fermé cette semaine notre magasin de Saint-Chamond. Mais de toute façon, avec les vacances et la canicule… Les gens sont davantage dans les galeries climatisées. »  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter