Saint-Étienne
jeudi 29 septembre 2022
14:07
Soutenez IF

Commerce : Andrézieux-Bouthéon et Saint-Just Saint-Rambert renouvellent leur partenariat

0
504 vues

Depuis juillet 2021, un manager commerce a pris ses fonctions sur les communes d’Andrézieux-Bouthéon et de Saint-Just Saint-Rambert, afin de mutualiser leurs actions en faveur du commerce. Une première année de partenariat jugée positive par les deux municipalités et qui a vocation à perdurer.

Maires, responsables d’unions de commerçants, adjoints au commerce et manager du commerce se sont dit très satisfaits de ce partenariat. © JT/If Media

C’est dans un endroit hautement symbolique, puisqu’à la frontière entre Andrézieux-Bouthéon et Saint-Just-Saint-Rambert, que les élus se sont réunis lors d’une conférence de presse ce mardi 6 septembre sur un terrain du stade Roger Baudras. « Tout le monde a pu voir l’importance du commerce de proximité pendant le Covid, rappelle Olivier Joly, maire de Saint-Just Saint-Rambert. La vivacité du commerce local ne se décrète pas, car c’est aux habitants de jouer le jeu ». C’est dans une idée de soutenir les commerçants de leurs territoires, qu’il prend contact avec François Driol, maire d’Andrézieux-Bouthéon, au lendemain de son élection. L’objectif étant de répondre à ces enjeux via le recrutement d’un manager commerce dédié aux deux territoires. C’est chose faite depuis juillet 2021 et la prise de poste d’Axel Szudrowiez. « Avec François, nous avons pris l’habitude de travailler ensemble, car la finalité est que nous avons un seul territoire sur lequel les gens se promènent et vont de commerce en commerce, rappelle Olivier Joly. Cette initiative, c’est leur donner la possibilité d’avoir une démarche conjointe ».

S’unir plutôt que se combattre

Axel Szudrowiez a donc pu réaliser un état des lieux de la situation du commerce local sur les deux territoires ainsi que des locaux vacants, permettant aux municipalités de mener davantage d’actions ciblées. « C’est tout l’intérêt de créer des ponts plutôt que de construire des murs, selon François Driol. Nos deux communes ont des centralités tellement proches qu’elles sont partagées par leurs habitants. Nous sommes des frontaliers et ce qui les honore, c’est de s’unir et pas de se combattre ». Un bassin qui compte 25 000 habitants et 410 commerçants sur les deux communes, dont 250 situés à Andrézieux-Bouthéon. Face à un bilan positif, l’initiative et le poste du manager commerce ont été reconduits, avec tacite reconduction désormais.

« Il y a un chassé-croisé entre nos populations et Axel se montre d’une grande disponibilité sur le terrain »

Carl Incorvaia, adjoint à l’artisanat et au commerce à Andrézieux-Bouthéon.

Un salon du savoir-faire en octobre

Parmi les décisions de concert prises par les municipalités, la mise en place de la taxe sur les friches commerciales. En effet, un local inoccupé depuis deux ans verra ses taxes augmenter de 10 % la première année, puis de 20 % la deuxième et de 30 % la troisième. Bien sûr, les édiles assurent qu’il s’agit d’un système opéré en bonne intelligence. Ainsi, les personnes malades, trop âgées, qui ne parviennent pas à louer à un tarif raisonnable, seront exonérées de cet impôt. À noter que réunies, les deux villes affichent un taux de vacance situé entre 8 et 9 %, bien inférieur au taux moyen national de 12,5 %. Par ailleurs, les deux communes organiseront les 15 et 16 octobre prochains, le salon du savoir-faire, à Andrézieux-Bouthéon.

Un dialogue renoué

Si Ghyslaine Poyet, adjointe à la vie économique de Saint-Just-Saint-Rambert a salué le travail réalisé par Axel Szudrowiez sur le terrain auprès des unions commerciales, Carl Incorvaia, adjoint à l’artisanat et au commerce à Andrézieux-Bouthéon s’est déclaré très heureux du dialogue renoué entre les deux communes. « Il y a un chassé-croisé entre nos populations et Axel se montre d’une grande disponibilité sur le terrain, notamment en accompagnant les porteurs de projet. Aujourd’hui, les choses ont avancé et cette initiative se montre efficace au quotidien. Mon souhait le plus cher est que cela continue sur la même dynamique ». Quant au principal intéressé, Axel Szudrowiez, il s’est dit ravi par sa mission, précisant que selon lui, « le commerce est une éponge de ce qui se passe sur une commune ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter