L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

France Relance : trois projets ligériens sont retenus dans l’automobile et l’aéronautique

• Xavier Alix
0
869 vues

Le ministère de l’Economie et des Finances a annoncé aujourd’hui le nom des 98 nouveaux lauréats aux fonds de soutien à la modernisation et à la diversification des filières automobile et aéronautique. Il s’agit d’un des volets du vaste plan France Relance. Trois des projets retenus se jouent dans la Loire…

Les trois nouveaux lauréats rejoignent la liste des entreprises ligériennes aidées par France Relance comme Sam Outillage ici en photo © IF Saint-Etienne/Xavier Alix

Ces nouveaux projets lauréats totalisent 273 M€ d’investissements productifs. Ils seront soutenus à hauteur de plus de 80 M€ par l’État. Depuis le lancement de France Relance en septembre 2020, 588 projets lauréats ont déjà été soutenus au titre des fonds de modernisation dédiés aux filières automobile et aéronautique. Ils représentent désormais un investissement industriel de près de 1,3 milliard d’euros à l’échelle nationale. Ils bénéficieront d’un soutien de la part de l’État de près de 510 M€.

Ces fonds spécifiques sont une déclinaison du volet industriel du plan de relance de relance. Il a été présenté en septembre dernier. « Une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays », argue le gouvernement. Il vise à « bâtir la France de 2030 ». Sur un budget de 100 milliards d’euros, France Relance mobilise près de 35 milliards d’euros en faveur de l’industrie. Des lauréats ont déjà été mis en avant dans la Loire*.

Linamar sélectionné côté automobile par France Relance…

Ce 17 mai, ce sont donc des lauréats aux fonds de soutien des filières automobile et aéronautique qui ont été annoncés. Le « Fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique » doit « permettre aux acteurs de la filière aéronautique de rebondir en développant des chaînes de valeur d’avenir ou stratégiques ». Le « Fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile », vise, quant à lui à « aider les  entreprises à gagner en compétitivité, par une  accélération  des  investissements d’automatisation et de numérisation de leurs procédés  industriels ».

Dans le secteur automobile, parmi 57 nouveaux projets portés par 49 entreprises (190 M€ investis dont 46 pris en charge par l’Etat), deux sont menés dans la Loire :

-Projet de Linamar, à Saint-Chamond. Le groupe international canadien Linamar a regroupé ses sites stéphanois et de Saint-Romain-en-Gier en 2014 à Saint-Chamond. Il conçoit, développe et produit des pièces moteur et transmission pour les  constructeurs automobiles et leurs sous-traitants. 

L’activité  du  site de production couramiaud (environ 180 salariés) est dédiee à l’usinage et l’assemblage d’éléments de transmission et moteur. Pour l’automobile mais aussi les poids lourds. Dans le but de maintenir et de développer l’emploi, la stratégie du groupe est d’investir suivant 3 vecteurs de développement : industrie du futur (4.0) ; modernisation des outils de production ; amélioration de la performance environnementale, hygiène et sécurité.

…Ainsi que le site du groupe SAB de Belmont-de-la-Loire

– Projet du groupe SAB – Financière d’Azolette, à Belmont-de-la-Loire. Entreprise de taille intermédiaire (ETI), le groupe SAB dispose de ses 7 filiales en région Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgognes-Franche-Comté. Une est implantée à Belmont-de-la-Loire (Roannais). Son plan d’investissements vise à « disposer de nouvelles lignes de production automatisées ». De quoi réaliser des « pièces de fonderie aluminium, usinées et assemblées ».

Elles sont destinées à répondre aux différents besoins des acteurs de la filière des véhicules électriques, hydrogènes. Mais aussi de la défense et des industries lourdes. L’ensemble des améliorations apportées sur les lignes de production est censé « réduire l’impact  environnemental  du  groupe. Ces nouvelles capacités de production doivent « permettre d’être plus réactif » aux demandes de nouvelles filières. Celles sélectionnées par le Groupe SAB « pour se diversifier et ainsi rester compétitifs ».

Microrectif & Micromec sélectionnés par France Relance côté aéronautique

Dans le secteur aéronautique, parmi 42 nouveaux projets portés par autant d’entreprises (plus de 83 M€ investis dont 46 pris en charge par l’Etat), un se situe dans la Loire :

Projet de Microrectif & Micromec. Ces deux PME, appartenant au même groupe, sont implantées à Saint-Etienne. Microrectif exerce dans la rectification et  la métrologie de haute précision. Micromec est compétente en tournage et fraisage.  Leur projet, « Rebond21 » permettra l’acquisition de nouveaux moyens industriels pour leur développement vers les secteurs du nucléaire et de l’armement. Tout en renforçant le secteur aéronautique qui reste prépondérant.

*Pour les modalités de candidature, c’est ici.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS