Saint-Étienne
jeudi 7 juillet 2022
06:02
Soutenez IF

Hygiène Loire Services : mettre en lumière les personnes de l’ombre

0
1085 vues

Déjà à la tête de deux sociétés de services à la personnes, Guillaume Rousset vient d’ajouter une corde à son arc, avec la création d’une troisième structure dédiée aux professionnels. Son ambition ? Casser les codes pour faire sortir de l’ombre ce personnel. 

Guillaume Rousset © DR

Originaire de Villefranche-sur-Saône, il y a un peu plus de cinq ans que Guillaume Rousset est arrivé dans la région, grâce à une opportunité de reprise d’entreprise. « Je travaillais avec mon père depuis quatre ans. Il était franchisé Maison et Services, une enseigne de nettoyage, repassage et jardinage à domicile, et je faisais partie des salariés. J’ai su qu’un autre franchisé de l’enseigne, situé à Sorbiers, souhaitait céder son activité, et je me suis positionné alors que je n’avais jamais mis un pied dans le département. Quand on reprend une société, on reprend un passif et j’ai eu la chance d’avoir des salariés compétents, sur lesquels je peux compter pour développer l’entreprise ». Un an plus tard, en juin 2017, Guillaume Rousset devenait également franchisé Nounou Adom, une enseigne spécialisée dans la garde d’enfants à domicile, en ouvrant une unité rue de la République, à Saint-Étienne. Ne souhaitant pas s’arrêter en si bon chemin, il a fondé Hygiène Loire Services il y a deux mois, afin de répondre à la demande des professionnels. 

Une volonté de casser les codes

« Les sociétés de services à la personne n’ont, par définition, pas le droit d’intervenir chez des professionnels. J’avais beaucoup de demandes pour effectuer du ménage dans des copropriétés, des entreprises, que j’étais obligé de refuser. J’ai attendu cinq ans, pour être assez structuré, et enfin développer cette activité. » Toutefois, la concurrence est rude et les acteurs du secteur nombreux sur le bassin ligérien. C’est notamment pour cette raison que le chef d’entreprise veut casser les codes. « Souvent, les prestations à destination des professionnels sont rapides, et la qualité et le suivi ont tendance à être un peu oubliés. Notre idée est de plutôt réaliser ces prestations en journée, au lieu de le faire, comme traditionnellement c’est le cas, tard le soir ou tôt le matin, lorsque les salariés sont sortis. Cela évite que ces personnes soient dans l’ombre ». Et les entreprises sont réceptives à l’argument puisque plus une personne sera intégrée à la structure, plus une forme de respect s’installera, estime Guillaume Rousset. « Lorsque l’on connaît la personne qui fait le ménage, on fait plus attention en tant que salarié. Et il en va de même pour le personnel qui veille davantage au respect des horaires, sans compter le confort au niveau vie privée, d’avoir des horaires classiques. »

La fidélisation comme priorité

Bien sûr, si une entreprise qui travaille le soir souhaite une prestation à ce moment-là, Hygiène Loire Services y répondra de manière favorable. Mais Guillaume Rousset tient à expliquer à ses clients l’intérêt social et sociétal de sa démarche. Pour le moment, le chef d’entreprise est dans un développement étape par étape. « Je préfère prioriser la qualité à la quantité. La base de nos métiers ce sont les équipes et leur fidélité. Pour ce faire, il faut du personnel épanoui. De plus, si les salariés sont fidèles, le client reste, et tout le monde y trouve son compte. On sait quel mal on a à recruter aujourd’hui ». 

Pour le moment, Guillaume Rousset a donc choisi de travailler avec des personnes qu’il connaît bien puisqu’il a proposé au personnel de Maison et Services d’intervenir également pour le compte d’Hygiène Loire Services. Pour certains, c’est un complément de revenus, et pour d’autres, qui préfèrent intervenir en entreprise plutôt que chez des particuliers, c’est l’occasion d’être mieux dans son travail. Et les services à la personne sont un secteur qui se porte bien : « Depuis janvier 2021, pour l’activité chez les particuliers, nous constatons une hausse de la demande, notamment en jardinage. Difficile de savoir si c’est lié à la crise sanitaire. Ce qu’elle a modifié avec certitude, c’est la prise de conscience de l’importance de l’hygiène, et notamment des points de contact, comme les poignées de porte ou les interphones. »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter