Saint-Étienne
jeudi 8 décembre 2022
03:06
Soutenez IF

Immobilier dans la Loire : les prix grimpent, les volumes de ventes baissent légèrement

0
1203 vues

La Chambre des notaires de la Loire a présenté son analyse annuelle du marché de l’immobilier dans la Loire (données entre juillet 2021 et août 2022). Cette dernière fait ressortir une légère baisse de 0,3 % en termes de volumes de transactions mais parallèlement une hausse significative des prix au m² dans l’ancien et le neuf.

Un volume global de ventes en très légère baisse

A l’instar de ce que fut 2021, Me Philippe Régent qualifie 2022 d’« année encore une fois exceptionnelle » concernant les volumes de ventes globales dans la Loire. Et ce, malgré le fait que ces dernières connaissent une légère baisse de 0,3 % sur un an. Une dépréciation que l’on retrouve notamment sur le nombre d’appartements anciens vendus (-2 %) ou sur la totalité de maisons anciennes cédées (-4,6 %). Des chiffres à relativiser d’une part car l’année 2021 avait connu des volumes de ventes « exceptionnellement élevés » d’après Me Hervé Bessat, vice-président de la chambre des notaires de la Loire et notaire à Roanne. Aussi, en comparaison à la situation de 2012, ces données demeurent très positives : en volumes, sur les appartements anciens, l’évolution en 10 ans se situe à +42,1 % alors que pour les maisons anciennes, elle s’élève à +52,6 %.
Enfin, concernant les terrains à bâtir, c’est tout l’inverse : un volume de ventes qui se situe nettement en deçà de celui constaté il y a 10 ans (-31,9 %) mais qui progresse en un an de 10,7 %.

© NB / If Média

Des prix de vente qui poursuivent leur progression

Du côté des prix de vente, le soleil est au beau fixe toute catégories confondues. En considérant les prix au m² médians (le prix médian indique que la moitié des transactions ont été conclues à un prix inférieur et l’autre moitié, à un prix supérieur à ce dernier), on observe les évolutions suivantes :

  • Appartements anciens : +10 % en 1 an dans la Loire avec un prix au m² médian se situant à 1 200 €/m². Cela correspondant à une hausse de 5 % en 5 ans mais une diminution de 2,1 % sur 10 ans.
    Ce marché des appartements anciens étant principalement localisé à Saint-Etienne et sa périphérie, il est intéressant de noter que les prix de 2022 y sont respectivement de 1 150€/m² et de 1 330€/m². « Saint-Etienne devient performante avec un prix médian de vente qui est passé de 950/980 €/m² il y a 3 ans à 1 150€/m² désormais » commente Me Adeline Martinon, notaire à Saint-Etienne.
    Le prix au m² le plus élevé dans cette zone couvrant Saint-Etienne et sa périphérie (cf. graphique ci-dessous) se trouve à Saint-Priest-en-Jarez avec 2 060€/m² (+ 16,3 % en un an), le plus bas étant à La Ricamarie avec 640 €/m² (+11,7 % en un an).
    Du côté des différents quartiers stéphanois (cf. tableau ci-dessous), le plus cher est Saint-Roch-Badouillère-Chavanelle et Villeboeuf-Fauriel-Vivaraize avec 1 300 €/m² (+ 7,7 % en un an) et le moins cher Beaubrun-Tarentaize avec 830 €/m² (soit +4,9 % en un an).

Saint-Etienne devient performante avec un prix médian de vente qui est passé de 950/980 €/m² il y a 3 ans à 1 150€/m² désormais

Me Adeline Martinon
Prix au m² médian et leurs évolution annuelles dans la périphérie stéphanoise pour les appartements anciens © Chambre des notaires de la Loire
Prix au m² médians et évolutions annuelles par quartier stéphanois pour les appartements anciens © Chambre des notaires de la Loire
  • Maisons anciennes : + 7,9 % en un an dans la Loire avec un prix de vente médian à 189 000€, soit +24 % en 5 ans et +20,7 % sur 10 ans. Un marché qui voit des secteurs très « hétérogènes tant sur les niveaux de prix que sur leurs évolutions » explique Me Hervé Bessat, comme en témoigne le tableau ci-dessous :
Prix de vente médians et évolutions par secteur dans la Loire concernant les maisons anciennes © Chambre des notaires de la Loire
  • Terrains à bâtir : on note un prix de vente médian de 62 000€ soit +1,9 % sur un an, + 15,9 % sur 5 ans et +8,5 % sur 10 ans. Les parcelles inférieures 600 m² représentant 30 % des ventes à la fin juillet 2022.
  • Marché du neuf : les appartements neufs attirent toujours malgré des prix élevés, avec une moyenne de 3 130 €/m² dans la Loire, soit +6,2 % en un an (la moyenne se situe environ à 4 400€/m² en région Auvergne-Rhône-Alpes). On note des pointes à 3 500€/m² à La Talaudière ou 3 700€/m² à Andrézieux-Bouthéon et des secteurs dynamiques tels que le Roannais, la plaine du Forez Nord et Sud mais aussi en périphérie stéphanoise. Un marché du neuf qui profite également des préoccupations grandissantes autour de l’impact énergétique. Comme l’explique Me Hervé Bessat, « l’évolution des budgets tant en consommation que sur les travaux se fait non seulement ressentir sur les immeubles anciens mais également que le marché du neuf devenue plus attractif ».

La proportion des acquéreurs d’origine ligérienne continue de diminuer

Autre aspect marquant de l’étude menée par la Chambre des notaires de la Loire : le profil des intervenants. Ce dernier évolue notamment concernant l’origine géographique des acquéreurs. Si en 2012, ceux-ci étaient à 83 % des acheteurs issus du département de la Loire, aujourd’hui ils ne sont plus que 76 %. Les 24 % restants étant décomposés comme suit : 18 % provenant du reste d’Auvergne-Rhône-Alpes (ils étaient 13 % en 2017) et 6 % du reste de la France et de l’étranger.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter