Saint-Étienne
dimanche 16 juin 2024
17:18
Soutenez IF

Maison Hatier, le réveil de la belle endormie

0
4219 vues

A l’automne 2020, le groupe immobilier Créquy achetait la Maison Hatier pour 450 000 euros. Deux ans et 1,2 millions plus tard, ses équipes ont su rendre sa superbe à cette villa art déco, dans laquelle on repense les espaces de travail. Rencontre avec Hervé Tillier, président du groupe Créquy.

Construite en 1931 à la demande d’André Hatier, la villa éponyme est un bijou art déco de Saint-Etienne. Le pharmacien y avait installé ses appartements, et utilisait le sous-sol comme dépôt pharmaceutique. Installée Parc Giron, elle fut réquisitionné par l’état-major allemand pendant la Seconde guerre mondiale. Bien plus tard, elle a servi d’écrin à la cuisine du chef Pierre Gagnaire qui y installa son premier restaurant 3 étoiles. Ensuite, elle a été utilisée comme lieu événementiel, sans toutefois reprendre réellement vie. C’est désormais chose faite grâce au groupe Créquy. Le groupe immobilier, notamment à l’origine de la réhabilitation de la Condition des soies, a racheté le monument historique à l’automne 2020, pour 450 000 euros.

Inchauffable…

Une somme qui peut paraître dérisoire au vu de la surface de près de 500 mètres carrés du bâtiment, mais c’est sans compter les 1,2 millions d’euros qui ont été nécessaires pour lui rendre sa superbe. Hervé Tillier est parti d’un constat très simple. La Maison Hatier est inchauffable. Fort de ce constat, il a réfléchi à la fonction qu’elle pourrait avoir, sans pour autant être obligé de se ruiner en chauffage. A la sortie, cela donne une bâtisse qui a repris vie, grâce à des matériaux biosourcés comme le mélange chaux-chanvre pour enduire et isoler les murs…

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne