Saint-Étienne
mardi 6 décembre 2022
07:44
Soutenez IF

Dervaux : centenaire, et de l’énergie à revendre

0
1401 vues

Née il y a près de deux cents ans, la société Dervaux a emménagé au Chambon-Feugerolles en 1922. Rachetée par le groupe Sicame en 1983, la petite boulonnerie d’autrefois exporte aujourd’hui ses équipements de lignes électriques aériennes très haute tension sur les cinq continents.

Dervaux fête ses 100 ans sur le site du Chambon-Feugerolles. © JT/If Saint-Etienne

Initialement, c’était une petite boulonnerie, créée dans le nord par Philippe Dervaux en 1828. Sa société est d’ailleurs celle qui a fabriqué les rivets de la Tour Eiffel, ainsi que les tirefonds du transsibérien. Quand l’entreprise déménage au Chambon-Feugerolles en 1922, c’est dans le but de développer des activités de forge et de mécanique. Il y a 40 ans, elle intègre le groupe Sicame et exporte aujourd’hui depuis la Loire vers le monde entier. Et l’avenir s’annonce prometteur pour Dervaux et ses 130 salariés du Chambon-Feugerolles.

Sans le savoir, vous apercevez régulièrement les produits réalisés par Dervaux. © JT/If Saint-Etienne

Des besoins croissants

En effet, comme l’explique Gregory Flynn, directeur de la SBU (« strategic business unit ») transmission et membre du comité exécutif. « Le monde entre dans une période où l’on va tous consommer de plus en plus d’électricité. Cela vaut pour les pays en voie de développement comme pour les plus matures, avec le développement de l’électrique, la baisse du gaz venu d’Ukraine, le basculement vers des énergies renouvelables, etc. » L’entreprise de l’Ondaine affiche ainsi un chiffre d’affaires en croissance de 10 % chaque année, avec 32 millions d’euros réalisés en 2021. D’autant que l’électricité est un secteur qui évolue fortement et au sein duquel l’innovation est permanente.

Patrick Rosan, directeur de site, et Gregory Fynn, directeur de la SBU transmission et membre du comité exécutif. © JT/If Saint-Etienne

Une dimension internationale

Si le groupe Sicame compte 50 implantations dans le monde, sa filiale ligérienne consacrée à la transmission, a depuis longtemps pris une dimension internationale, puisque 75 % de son chiffre d’affaires est lié à l’export. Malgré cela, l’entreprise a su conserver une atmosphère quasi familiale. « Nous avons des marchés aux États-Unis, au Pérou, au Canada, en Arabie Saoudite, aux Pays-Bas, en Irlande et au Bangladesh juste pour cette année », précise Patrick Rosan, directeur de site. Car, à l’heure où le pays déplore sa désindustrialisation, la centenaire a su se moderniser, tout en conservant ses bonnes pratiques, à commencer par l’intégration de tous les process industriels, dont un laboratoire certifié Cofrac centralisé pour toute l’Europe. C’est aussi le cas de la fonderie, de la forge et de l’usinage.

Dervaux a su préserver son savoir-faire grâce à la transmission et à la formation. © JT/If Saint-Etienne

Cap sur 2122

Et dans 100 ans ? Avant de penser à 2122, l’entreprise souhaite accélérer la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) grâce à une personne dédiée qui vient d’être recrutée à temps plein. Par ailleurs, elle entend également poursuivre son développement à l’international et continuer à innover. En attendant, 100 ans ça se fête ! C’est pourquoi samedi, la direction réunira ses salariés et leurs familles, sur les quatre hectares du site du Chambon-Feugerolles, pour souffler ses cents bougies.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter