Saint-Étienne
mercredi 30 novembre 2022
18:17
Soutenez IF

La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne ambitionne l’équilibre financier en 2022

0
1304 vues

Alors qu’elle poursuit sa mue, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a réuni la presse pour un bilan de l’année 2021 mais également les perspectives pour la chambre consulaire, ayant été restructurée en profondeur. Son président réélu, Philippe Valentin, a notamment expliqué que la chambre visait un retour à un résultat d’exploitation « proche de l’équilibre » en 2022 mais a détaillé les points importants du nouveau mandat qui s’ouvre jusqu’en 2026.

Philippe Valentin avait été réélu président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne fin novembre et a attendu ce 24 janvier pour convoquer la presse pour un bilan de l’année 2021 mais également revenir sur les perspectives de la chambre consulaire pour le mandat qui court jusqu’en 2026.

Une transformation en profondeur et de nouvelles ambitions

2021 fut l’année de la complète restructuration pour la CCI, avec notamment un allégement de la masse salariale de 6 à 7 millions d’euros ou encore la location de locaux inutilisés pour 1,5 million d’euros par an. Une année également marquée par un déficit de 15 millions d’euros, notamment dû aux 75 % de recettes fiscales qui lui ont été amputées. « Je ne suis pas magicien », lance Philippe Valentin, pour expliquer les choix drastiques que la CCI a dû faire pour sortir de l’ornière.

Des choix qui s’avèrent payants pour l’établissement public qui vise un « presque équilibre financier en 2022 », grâce d’une part aux allègements de charges mais également à de nouveaux apports financiers à l’instar du déploiement d’une nouvelle interface « abonnés » pour les clients chefs d’entreprises. Mais ces retombées financières restent encore difficiles à quantifier.

Un virage stratégique pour réconcilier les décideurs locaux avec leur CCI

Avec actuellement 300 collaborateurs et un budget global de 50 millions d’euros, la CCI a pris un virage fort en 2021 avec une réorientation globale vers une culture davantage business. « Nous avons modifié notre stratégie en sortant de la simple proposition et en allant aux devants des chefs d’entreprises et des collectivités pour connaître leurs besoins » , assure Philippe Valentin. Une volonté déjà affichée lors de sa réélection où il expliquait : « avec ces 100 élus, dont 60 nouveaux élus, nous allons poursuivre le travail engagé pour finaliser la transformation de la CCI et l’adoption d’une culture business. » Pour atteindre cet objectif, onze commerciaux seront envoyés sur le terrain.

Car, le président en est bien conscient, lui et ses équipes ont une mission importante. « Le résultat des dernières élections n’est pas brillant, assume-t-il sans faux semblant. Il faut réconcilier les chefs d’entreprises et leur CCI et leur expliquer d’une manière plus claire ce que nous pouvons leur apporter. »

Deux projets emblématiques pour cette nouvelle mandature

Outre cette nouvelle orientation, deux projets phares ont été appuyés lors de cette présentation presse. Tout d’abord la création d’un Campus de la sécurité en lieu et place de l’emlyon à Ecully. Ce nouveau campus voulant « contribuer à favoriser le progrès dans ce domaine stratégique, et pour capitaliser sur la présence de nombreux acteurs nationaux ou mondiaux à Lyon ».

L’autre grand chantier de la mandature 2022/2026 se situe justement sur le départ de l’emlyon d’Ecully pour rejoindre le campus Lyon-Gerland et l’ancienne usine Nexus. Les travaux des 30 000 m² devraient être terminés fin 2023 pour accueillir les premiers étudiants en janvier 2024.


Roanne et Saint-Etienne, entre proximité et transition numérique

Du côté des délégations roannaise et stéphanoise, les ambitions sont également claires. Tout d’abord retrouver une proximité tout en réussissant toujours davantage la transition numérique déjà bien engagée.

A Saint-Etienne, Irène Breuil a décliné les différents points qu’elle avait déjà évoqués avec nous, dans une interview le mois dernier avec notamment deux objectifs majeurs qui sont de booster la performance globale des entreprises et assurer la transition digitale en s’appuyant notamment sur les piliers industrie du futur, numérique et design. Mme Breuil a notamment pointé l’importance de la prochaine Biennale internationale du design de Saint-Etienne ainsi que la tenue du prochain salon du e-commerce, Click & Shop, le 10 mars prochain.

Véronique Madelrieux, présidente de la délégation de Roanne, a, quant à elle, appuyé sur le besoin d’investir dans les filières stratégiques du territoire roannais que sont le tourisme et la gastronomie. Elle a aussi rappelé l’importance du commerce de proximité et du soutien qu’il faut leur apporter ainsi que le bien-fondé de l’accompagnement d’industries locales en matière d’écologie, d’attractivité et de recrutement. Elle a également annoncé le recrutement d’un chef de projet territoire d’industrie Roanne/Tarare et la tenue du salon L’instant numérique les 17 et 18 mai prochains, avec la venue de Luc Ferry.

Quelques données complémentaires sur la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne :

  • La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne compte 152 000 entreprises sur son territoire dont 28 900 pour la délégation de Saint-Etienne présidée par Irène Breuil et comptant 19 élus (qui couvre 210 communes) et 7 209 pour la délégation de Roanne présidée par Véronique Madelrieux et comptant 8 élus (qui couvre 113 communes).
  • En 2021, la chambre consulaire a opéré 9 000 interactions avec des clients. 2 000 entreprises et 880 porteurs de projets ont été accompagnés. 53 000 formalités pour les créateurs et entreprises ont été réalisées.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter