L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

La Foire de Saint-Étienne 2020 annulée

• 24 septembre 2020 • Nicolas Bros
0
651 vues

Après le passage en « zone d’alerte renforcée » de la métropole stéphanoise, la Foire de Saint-Étienne, qui devait ouvrir ses portes demain et être ouverte jusqu’au 5 octobre dans le nouveau Parc expo, est annulée.

La Foire de Saint-Étienne devait se tenir au nouveau Parc expo du 25 septembre au 5 octobre © NB / IF Média

Elle avait été maintenue… jusqu’aux annonces de mercredi soir du ministre de la Santé Olivier Véran, mettant la métropole stéphanoise en « zone d’alerte renforcée » et l’abaissement des rassemblements de 5 000 à 1 000 personnes. La Foire de Saint-Étienne ne pourra finalement pas se tenir cette année dans son nouvel écrin du Parc expo entièrement refait à neuf. L’organisation explique que « le passage de Saint-Etienne en zone d’alerte renforcée, et la décision de baisser la jauge des rassemblements de 5 000 à 1 000 visiteurs […] entraînent de fait l’annulation de la Foire de Saint-Étienne, premier événement économique du territoire, qui devait s’ouvrir ce vendredi 25 septembre. »

Désarroi du côté de l’organisation et des exposants

Laurence Bussière, directrice de Saint-Étienne Évènements, s’est dit « en colère face à cette décision des pouvoirs publics. On nous a coupé les bras… » Visiblement très émue, la directrice a poursuivi en expliquant que « cette volte-face à 10 heures du soir est inadmissible, c’est incompréhensible surtout que nous avions suivi un protocole sanitaire exemplaire. »

Même son de cloche du côté du  directeur général du pôle Venues de GL Events, Christophe Cizeron, qui a exprimé son « incompréhension et un sentiment d’iniquité forte » Avant de poursuivre : « aujourd’hui, on ne peut plus exercer notre métier. Lorsque l’on voit qu’un centre commercial stéphanois qui vient d’ouvrir a accueillir 132 000 visiteurs en 6 jours, c’est tant mieux pour eux, mais j’ai envie de dire cherchez l’erreur. Ici, on n’allait pas faire une rave-party. Il y a aujourd’hui des amalgames qui sont faits. Il faut se poser la question sur l’adaptabilité des mesures sanitaires. » Le DG a également appelé les pouvoirs publics a créé un fonds d’urgence afin de soutenir la filière de l’événementiel durement touchée. « Nous ne pouvons pas être ostracisés, la situation est dramatique et nous n’avons pas la capacité à supporter les coûts engendrées par de telles décisions. »

Selon Laurence Bussière, la Foire de Saint-Étienne était attendue par « 220 exposants, avec une dynamique de reprise en parfaite cohésion avec la Préfecture de la Loire. De nombreux exposants comptaient sur la Foire pour se refaire. Certains avaient fait du stock en prévision de cet événement. Que vont-ils faire avec ces stocks ? C’est tout simplement révoltant. » Avant de conclure : « Ils nous coupent l’herbe sous le pied, ils sont responsables, ils paient. » La directrice a évoqué le chiffre de plus de 600 000 euros de manque à gagner sans compter les pertes pour les exposants et les emplois affectés par cette décision.

Pour les exposants, la décision est également difficile à digérer. « Nous sommes déçus, explique l’un d’eux. Nous étions prêts. La Foire correspond à de gros montants engagés avec 50 000 euros investis pour notre structure mais également un manque à gagner de près de 400 000 euros. Nous sommes solidaires et on va se battre. »


Jeudi 24 septembre matin, les exposants démontaient leurs stands dans les allées du Parc expo stéphanois flambant neuf, le tout dans une ambiance plutôt triste :

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS