L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

La nouvelle vie du marché de gros de Saint-Etienne

• 3 mai 2021 • Nicolas Bros
0
1919 vues

Sous l’impulsion du groupe immobilier stéphanois Atrium, le nouveau marché de gros stéphanois se refait une beauté et va largement étoffer son offre, passant d’une à six halles au total. Tout ceci pour devenir une référence régionale. La livraison de ce nouvel aménagement est prévue pour la fin de l’année 2023.

Vue du futur marché de gros de Saint-Etienne © Atrium/Berger Architecture

« Il n’existe aucun lieu central de l’envergure du futur marché de gros de Saint-Etienne dans la région, assure Sébastien Barthelemy, dirigeant d’Atrium. On trouve un marché de gros à Corbas dédié exclusivement aux fruits et légumes et des magasins du type Métro qui restent les seules offres pour les professionnels. […] Une telle implantation et centralisation des compétences seront une première en Rhône-Alpes Auvergne ». Voilà qui pose le décor du projet destiné à donner un nouveau souffle au marché de gros de la rue Necker. L’objectif affiché étant de faire de ce dernier une référence dans la région avec ses 16 000 m² de surface (dont 10 000 m² nouvellement créés).

Ce projet accueillera une trentaine d’opérateurs environ, qui écouleront entre 60 et 70 000 tonnes de produits par an pour plus de 200 emplois générés.

Sébastien Barthelemy, dirigeant du groupe Atrium

Une offre multi-produits avec une trentaine d’opérateurs

Au-delà de son vieillissement, le marché de gros stéphanois est actuellement composé d’une seule halle dédiée aux fruits et légumes. Le grand lifting prévu permettra aux professionnels de venir s’approvisionner dans toutes les filières alimentaires. Cela passe par l’aménagement de deux grandes halles réfrigérées (de 4 037 et 4 301 m²), de quatre halles sèches (de 1 285 m²) et d’un restaurant (ouvert aux pros et au grand public). « Ce projet accueillera une trentaine d’opérateurs environ, détaille Sébastien Barthelemy. Ceux-ci écouleront entre 60 et 70 000 tonnes de produits par an pour plus de 200 emplois générés. »

Le dirigeant précise que pour l’actuelle halle fruits et légumes, « celle-ci est entièrement louée par des grossistes locaux et régionaux ainsi que des producteurs de la Loire. Nous avons donc maintenu les preneurs locaux en constatant l’apport de nouveaux preneurs locaux et régionaux suite à la compréhension du projet structurant et professionnel mis en place. »

Afin de réaliser ce nouvel aménagement, un investissement de 25 millions d’euros HT est consenti. Le groupe Atrium a choisi de confier la construction du projet au cabinet Berger Architecture et de s’appuyer sur la société gestionnaire du marché de gros de Rungis, la SEMMARIS, pour la partie gestion et commercialisation du site.

Enfin, pour « conserver son ADN », ce nouvel établissement portera le nom de : « Le Terroir Stéphanois ».

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS