L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Le e-commerce en soutien au commerce local stéphanois

• 14 novembre 2020 • Nicolas Bros
0
255 vues

Alors que les fermetures des commerces de proximité et non essentiels ont été confirmées pour 15 jours supplémentaires (jusqu’au 1er décembre) par le gouvernement – soit un confinement inchangé – une nouvelle plateforme de e-commerce stéphanoise lancée par plusieurs acteurs économiques locaux sera mise en place à la fin de la semaine prochaine.

Dès la semaine prochaine, les commerçants stéphanois vont avoir une nouvelle possibilité de pouvoir proposer leurs produits en ligne, grâce à une plateforme de e-commerce créée à l’initiative de 6 acteurs économiques locaux : la Ville de Saint-Étienne, l’association Sainté Shopping, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), la Chambre des métiers et de l’artisanat de la Loire (CMA), l’Union départementale des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) et la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) de la Loire. Pour la Ville, l’activité commerciale doit pouvoir se poursuivre dans cette période de confinement mais sans aucun risque sanitaire. « Pour le commerce, qui demeure une compétence exclusive des communes, la ville de Saint-Étienne souhaite qu’un effort soit réalisé pour soutenir l’activité commerciale locale, explique la Ville de Saint-Étienne. Gaël Perdriau a voulu, dès la deuxième vague confirmée par les scientifiques et une fois les mesures de confinement imposées par le Gouvernement connues, impulser, en s’appuyant sur l’association de commerçants Sainté-Shopping, une action volontariste et collective pour que soit développée une solution numérique, permettant à l’ensemble des commerces stéphanois de continuer à travailler. »

Une plateforme gratuite pour les commerçants stéphanois

Développée par l’agence web Antidots, cette plateforme reprendra les codes de celle développée pour Aix-les-Bains : Digit’Aix. Aussi chaque commerçant stéphanois sera contacté pour se voir donner l’opportunité de proposer ses produits à la vente sur le site qui devrait être disponible « sous une huitaine de jours » assure-t-on à la mairie. Un outil basé sur le click & collect, permettant aux clients d’effectuer leurs achats en ligne avant de pouvoir les récupérer soit directement auprès des boutiques, soit en livraison, soit dans des consignes. Ces dernières seront « au minimum trois, opérationnelles sous 2 mois, dont la localisation sera concertée avec l’ensemble des partenaires, et qui seront placées dans des lieux facilement accessibles. »

Une boutique en ligne qui sera entièrement gratuite pour les commerçants et financée grâce à diverses aides. « L’ensemble des partenaires œuvreront collectivement, afin de mobiliser les aides de l’État (100 millions d’euros) et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (50 millions d’euros) destinées à la numérisation des commerces. »

Une mise en place qui devrait satisfaire les élus de l’opposition municipale, Saint-Étienne Demain, qui avaient appelé au déploiement d’une plateforme municipale de click and collect par un courrier destiné au maire stéphanois.

Enfin, signalons également que l’agence web stéphanoise Ekypia avait également lancé une plateforme digitale en soutien au commerce local stéphanois dès le 5 novembre, baptisée Coplin.fr et réunissant déjà 28 commerces. La Ville de Saint-Étienne nous a expliqué être entrée en contact avec Ekypia afin de potentiellement créer un lien entre les deux plateformes.


Du côté des commerçants, la nouvelle est accueillie positivement. Comme en témoignent Sophie Mochkovitch, gérante de l’enseigne de prêt-à-porter masculin Anthracite, présente à Saint-Étienne et au Puy-en-Velay et Laurent Guilhot, gérant de la boutique Tex Styl’Event à Saint-Étienne. Tous deux attendent également de pouvoir ouvrir au mois de décembre, une période très importante pour leur chiffre d’affaires de l’année.

Ce projet de plateforme e-commerce stéphanoise vous parait-il intéressant ?

Sophie Mochkovitch : Je trouve ce projet génial ! L’idée d’une « market place » stéphanoise me ravit.
Laurent Guyot : Oui !

Est-ce que vous parvenez à vendre en ligne vos produits ?

S.M. : Pour le moment, je n’ai pas de site en ligne actif. Nous travaillons ardemment sur ce projet. La fabrication d’un site Internet marchand n’est malheureusement pas à la portée de toutes les bourses. Donc nous essayons de bricoler un site grâce a la plateforme Shopify. Les ventes que nous faisons actuellement, tout comme pendant le premier confinement, sont uniquement des ventes grâce aux photos que nous pouvons mettre sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Instagram.

L.G. :  Très peu, cette plateforme e-commerce pourrait nous aider à développer nos ventes en ligne.

Avec la vente en ligne, arrivez-vous à rattraper un peu de votre chiffre d’affaires habituel ?

S.M. : Les ventes que nous faisons grâce aux réseaux sociaux sont sans commune mesure avec les ventes en boutique. Elles ne représentent que 10 % de notre chiffre d’affaires habituel.

L.G. : Non, aujourd’hui cela représente moins de 5%.

Le gouvernement vient d’annoncer l’allégement des mesures de confinement pourraient s’opérer au 1er décembre, notamment en faveur des commerces. Est-ce une bonne nouvelle pour vous ?

S. M . : Effectivement c’est une bonne nouvelle. Le petit commerçant que je suis fait le plus gros mois de son chiffre d’affaires en décembre grâce aux cadeaux de Noël. Si on nous ampute de ce mois on nous vole notre bénéfice annuel. Ce qui reviendrait à dire que cette année nous aurons travaillé pour rien ! Sans le mois de décembre nous équilibrons à peine les comptes. Nos boutiques sont remplies de stock qui ne sera pas vendu. Dans mon secteur d’activité qui est la mode ce que je ne vends pas cette année ,j’ai du mal à le vendre les années suivantes ou alors avec une remise substantielle…

L.G. : Oui, les commerces indépendants n’ont ni la capacité ni les moyens dont disposent les grands pour communiquer et se faire connaître…

Retrouvez la page Facebook d’Anthracite ici et sa page Instagram / la boutique Anthracite se site au 3, rue des fossés à Saint-Étienne
Retrouvez la page Facebook de Tex Styl’Event ici / la boutique Tex Styl’Event se situe au 3, rue Borie à Saint-Étienne

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS