L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Le Village By CA pousse les murs de la Grande Usine Créative

• 29 septembre 2020 • Emilie Massard
0
223 vues

Installé dans le quartier créatif depuis 2017, l’accélérateur de start-up met lui-même un nouveau coup de pédale. Il a pris possession il y a quelques semaines de nouveaux locaux au sein de la Grande Usine Créative pour doubler sa surface.

L’équipe de Meta2i dans ses nouveaux locaux dans Le Village By CA © DR

Le bâtiment que l’on appelle désormais la Grande Usine Créative abritait jadis l’ancienne usine de mécanique de la Manufacture. Il accueille depuis trois ans un hôtel d’entreprises de la FrenchTech Saint-Etienne et le concept d’accélérateur de start-ups porté par le Crédit Agricole Loire Haute-Loire, Le Village By CA. Après cette première étape, une deuxième salve de travaux doit porter la capacité totale du bâtiment à 2 500 m². L’opération, portée par la SCI de la Manufacture (foncière créée par la Caisse des Dépôts et l’EPA de Saint-Etienne), vise à accueillir des entreprises créatives et innovantes. Et Le Village By CA n’a pas manqué de profiter de l’opération pour agrandir ses locaux.

Le Village disposera désormais de 1 200 m² dans la Grande Usine Créative © DR

Le « maire » du Village, Christophe Balichard, a pris possession des nouveaux quartiers début septembre. 600 m² supplémentaires, permettant de doubler la surface déjà occupée. L’open-space de 42 places existant communique donc désormais avec l’extension qui comprend six bureaux fermés, cinq salles de réunions, deux espaces réceptifs et un petit amphithéâtre, le tout organisé en quartiers sur différents niveaux. Si quelques finitions restent à faire, deux start-ups ont déjà pu s’installer dans les nouveaux locaux de la rue Marius-Patinaud : l’éditeur de logiciel de suivi de production industrielle Meta2i et la société WinBids, spécialisée dans le conseil à l’innovation pour les PME. Elles ne tarderont sans doute pas à être rejointes par d’autres structures, puisque quatre projets ont été pitchés lors du dernier comité de sélection et sont en cours de validation.

Un écosystème à 360°

Un espace réceptif vient notamment compléter le dispositif © DR

« Le Village By CA se veut comme un outil pour le développement territorial, souligne Christophe Balichard. Nous accueillons les start-ups pour leur proposer un réseau, un accompagnement, une expertise. C’est un écosystème qui fonctionne à 360° : le réseau se crée entre les start-ups, avec le réseau de partenaires du Village, puis avec le réseau national des Villages ».

À Saint-Étienne, la taille modeste de la ville pourrait être une contrainte, mais il s’agit pourtant d’une réelle opportunité.

Christophe Balichard, maire du Village by CA de Saint-Étienne

Pour intégrer le Village, les start-ups doivent montrer patte blanche et passer l’épreuve du comité de sélection. Christophe Balichard attend des entreprises innovantes, avec un fort potentiel de croissance et une ambition internationale. Depuis sa création, le Village stéphanois a accompagné une trentaine de start-ups. Fabricants de palettes en carton, de four à micro-ondes pour les prothèses dentaires, de raquettes innovantes pour marcher dans la neige, les activités sont diverses mais souvent liées à l’industrie manufacturière. El la palette du Village By CA pour les accompagner est large : mise à disposition d’espaces de travail, accompagnement logistique, expertises dans différents domaines, accompagnement dans les levées de fonds, etc. « Notre objectif est de tout mettre en œuvre pour faciliter les relations business, avec une obsession : le développement et la croissance de ces jeunes entreprises », résume le maire du Village.

Le Village se compose désormais de plusieurs quartiers © DR

« Une réelle cohérence de développement territorial à Saint-Etienne »

Dans le quartier de la Manufacture, incubateurs, pépinières et accélérateurs sont légion. Au point, pour l’observateur lambda, d’y perdre son latin. Mais pas pour le premier édile du Village. « Nous intervenons à des moments différents de la vie d’une entreprise », précise Christophe Balichard. L’incubateur accueille une idée et fait ressortir un projet. La pépinière intervient dans la phase de développement du projet, tandis que l’accélérateur arrive après. Le Village By CA accueille en effet des entreprises qui doivent avoir réalisé au moins un chiffre d’affaires. Mais il n’est pas rare que ces processus se chevauchent et que des entreprises soient adhérentes dans plusieurs structures en fonction de leurs besoins. « Nous travaillons en collaboration avec toutes ces structures et nous formons un ensemble cohérent. À Saint-Étienne, la taille modeste de la ville pourrait être une contrainte, mais il s’agit pourtant d’une réelle opportunité. Nous pouvons travailler une vraie cohérence du développement territorial. »

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS