L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Mary’s Coffee Shop lève des fonds pour accélérer son développement

0
770 vues

Il y a deux ans, l’enseigne de coffee shop stéphanoise Mary’s Coffee Shop quittait le centre-ville, à la suite de la fermeture de ses trois établissements du centre commercial Dorian, de la rue Léon-Nautin et du quartier Tréfilerie. Dès le mois de décembre, elle sera de retour place du Peuple et entend accélérer son développement en franchise.

Marie Delolme, dont le prénom est à l’origine du nom de l’enseigne, et ses deux fils, Aurélien et Alexis Camps, tous trois associés.

Aurélien Camps est heureux de retrouver le centre-ville de Saint-Étienne, après le départ de l’enseigne en 2019. « On cherchait un local depuis plus de deux ans. Cela a mis beaucoup de temps car nous voulions un emplacement numéro 1, et ils ne sont pas si faciles à trouver, il y a peu de turn-over dessus. » Et l’enseigne Mary’s Coffee Shop ouvrira de nouveau ses portes prochainement, place du Peuple. « Nous sommes ravis car ce local rassemble tous nos critères. Nous pourrons disposer du local à partir du 15 novembre et, s’il n’y a pas de retard au niveau des travaux, nous avons bon espoir de pouvoir ouvrir à la mi-décembre. »

De job étudiant à franchisé

C’est Bruno Garnier qui prendra la tête de l’établissement. Auparavant, il était manager de l’unité de Monthieu. « Il a été recruté en job étudiant il y a trois ans, en parallèle de son master. Puis, il a souhaité continuer en CDI à temps plein une fois son diplôme obtenu, et il a évolué. Aujourd’hui il devient franchisé à Saint-Étienne, c’est quelque chose de très gratifiant pour lui et pour nous. » Avec un point de vente qui ouvrira prochainement en succursale à Clermont-Ferrand, puis des unités franchisées à Lyon, au Puy-en-Velay, Saint-Étienne, et bientôt Langon (en Gironde), Mary’s Coffee Shop a choisi de miser sur un développement en réseau. Et l’enseigne sera épaulée dans cette aventure.

« Nous avons signé une levée de fonds avec une grande société stéphanoise .»

Aurélien Camps, co-fondateur de Mary’s Coffee Shop.

Une levée de fonds pour se structurer

« Pour être franc avec vous, nous avons signé une levée de fonds hier en fin d’après-midi avec une grande société stéphanoise, qui croit en notre enseigne, mais souhaite conserver son anonymat sur ce sujet, détaille Aurélien Camps. Cela va nous permettre de nous structurer davantage, et d’accélérer notre développement en franchise. Nous souhaitons pour cela privilégier la région Auvergne Rhône-Alpes, mais nous ne sommes fermés à aucune opportunité. » Aurélien et son frère Alexis ont profité du fait que leur maman et associée s’installe dans le sud-ouest pour accepter le projet de Langon et la charger du développement de cette région. Les associés aspirent en effet à faire connaître leur concept et à rencontrer des porteurs de projets, qu’ils souhaitent bons commerçants, bons gestionnaires et bons managers. L’enseigne ne recherche pas d’investisseurs mais des franchisés présents dans leur établissement, qui aiment le concept, et pourquoi pas souhaitant travailler en famille.

Ne pas aller trop vite

Aurélien Camps explique ne pas vouloir aller trop vite, pour garder la maitrise sur son concept et accompagner les futurs franchisés correctement. « Nous ciblons les villes de taille moyenne, comme Grenoble, Annecy ou Valence par exemple. Il faut quand même qu’il y ait du flux. Néanmoins, nous ne cherchons pas à nous implanter dans de très grandes villes non plus car il faut se faire sa place parmi beaucoup d’autres concepts. Les villes à taille humaine fonctionnent le mieux pour nous. » Pour devenir franchisé Mary’s Coffee Shop, un investissement total allant de 280 000 à 350 000 euros est nécessaire, dont un apport personnel de 30 %.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS