L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Quelques réactions au port du masque obligatoire en entreprise

• 21 août 2020 • Nicolas Bros
0
242 vues

Le port du masque en entreprise sera obligatoire dès le 1er septembre. Une nouvelle qui fait réagir du côté des patrons mais aussi des employés.

Le port du masque en entreprise sera obligatoire dès le 1er septembre a indique Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Cela sera valable dans les espaces de travail « clos et partagés » dont les open spaces. Seuls les bureaux individuels ne seront pas concernés par cette annonce. Une mesure qui fait réagir patrons et employés.

Les syndicats patronaux

« En tant que citoyen préoccupé par la situation sanitaire actuelle, je trouve évidemment que c’est une mesure qui va contribuer à lutter contre la propagation de la Covid-19, explique d’emblée Daniel Villareal, président de la CPME Loire. Avant de tempérer : mais il faut bien préciser que ce n’est pas dans l’entreprise qu’il existe le plus de risque. Cette décision est une contrainte supplémentaire sur le dos des dirigeants. On demande déjà beaucoup aux chefs d’entreprise mais le port du masque obligatoire sera très compliqué à faire respecter, on ne peut pas être derrière chaque individu. » Daniel Villareale rappelle que, selon une enquête menée par son syndicat auprès de ses adhérents au niveau national, l’ensemble des mesures prises jusqu’à présent contre l’épidémie de coronavirus coûteraient en moyenne 100 euros par mois et par salarié pour les PME.

En outre, le syndicat patronal demande également des clarifications des règles pour le entreprises. « Les règles applicables doivent être claires, simples et préciser de manière explicite et sans ambiguïté, précise l’organisation au niveau national. De plus, les efforts déjà consentis par les entreprises doivent naturellement être pris en compte. Et leur laisser le temps de s’adapter avant la rentrée de septembre. »

Les syndicats de salariés inquiets

Du coté des syndicats des salariés, les réactions divergent. Du côté de la CGT, on explique que le protocole annoncé par le gouvernement mardi dernier, serait loin de tout régler. « Rendre obligatoire le port du masque sur le lieu de travail doit nous interroger sur quel outil productif en France pour assurer la fourniture aux entreprises de masques de qualité optimale aux meilleures conditions, explique le syndicat dans un communiqué. L’obligation du port du masque, tant dans les lieux de travail que les espaces publics, doit rimer avec gratuité. Le port du masque est une solution de protection individuelle mais ne peut être la seule. Les questions de temps, conditions et organisation du travail sont aussi à prendre en compte pour protéger les salariés. »

À la CFDT, la réaction à l’annonce de ces mesures est plus enthousiaste. « La dégradation estivale est plus précoce que nous le redoutions. Il ne faut pas perdre de temps alors que la reprise de tous les salariés arrive dans les deux prochaines semaines. Ça sera la première fois depuis le début de la crise que les entreprises auront à s’organiser avec 100% des salariés » explique Laurent Berger, secrétaire général de l’organisation. Mais le syndicat rappelle également que ce doit être « aux entreprises et aux employeurs de fournir les masques de protection » selon Yvan Ricordeau, secrétaire national de la CFDT.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS