Saint-Étienne
lundi 30 janvier 2023
06:53
Soutenez IF

Tessi a déménagé ses deux sociétés stéphanoises à Métrotech

0
847 vues

Le groupe isérois, spécialiste des services informatisés externalisés, était historiquement implanté dans la zone Molina, à Saint-Etienne, avec deux filiales aux activités bien distinctes : Perfo Service et Tessi informatique. Elle a déménagé l’automne dernier, les 160 collaborateurs, environ, qu’elles cumulent à elles deux dans 1 100 m2 libres de Métrotech, à Saint-Jean-Bonnefonds.  

Considérés plus logiques pour l’activité, des open spaces en lieu et place des bureaux de Molina. ©If Média/Xavier Alix

La mise à jour ne pouvait plus attendre. Avec l’objectif de faire preuve de davantage d’efficacité certes mais aussi de donner plus de confort aux employés. Et à l’heure où le CV inversé – quand ce sont d’abord les recruteurs qui affichent en A4 leurs atouts – marque des points dans la relation pourvoyeurs de postes/candidats, il faut ajouter à l’équation « l’attractivité employeur ». Alors exit, les petits bureaux étriqués du bâtiment de Molina et bonjour les grands plateaux de Métrotech. Tessi, géant international qui compte 12 500 collaborateurs dans 14 pays (475 M€ de chiffre d’affaires en 2021) a développé et diversifié tout une gamme d’activités autour de l’externalisation des services informatiques : numérisation documentaire, back office de site, relation client et marketing, édition de logiciels, conseil ou encore data centers. Fondé en 1971, le groupe isérois – le siège social est à Grenoble – a grandi graduellement par de nombreuses opérations de croissance externe.

Ce qui l’a amené d’ailleurs à s’implanter à Saint-Etienne quand il a racheté au Crédit agricole Loire Haute Loire en 1985 Loire informatique. L’entreprise existe toujours : sous le nom de « Tessi informatique », sa trentaine de collaborateurs, en grande partie ingénieurs informaticiens, s’emploie à accompagner et à développer des solutions de logiciels pour d’autres entreprises sur les thématiques de la télédéclaration ou encore de moyens de paiement. Elle cohabitait depuis 2010 avec une autre filiale de Tessi « Perfo Service », elle aussi intégrée après un rachat, dans une colocation au sein de la zone Molina. Une société distincte donc et dont l’activité actuelle est de travailler comme sous-traitante dans le recueil, l’analyse et la récupération de données clientèles pour des mutuelles (elle en compte 7 dans son portefeuille clients dont deux obtenus récemment) : adhésion, affiliation, décompte de remboursement, etc.

L’activité de Perfo Service en croissance continue

Le déménagement dans ce bâtiment de Métrotech a eu lieu en octobre. ©If Média/Xavier Alix

L’autre pan de son activité est d’être l’un des quatre sous-traitants nationaux de Pôle Emploi autour des demandes d’actualisations de ses inscrits : Perfo Service récupère les données de chacun, à chaque mise à jour mensuelle, dont a besoin l’agence d’Etat pour maintenir une inscription et déterminer, en fonction des éléments transmis, le montant des éventuelles indemnisations. Si l’activité de Tessi informatique a rebondi en 2021 (4,97 M€ HT , + 14 %) après s’être fortement contractée l’année d’avant, comme pour beaucoup, Covid oblige (- 25 % entre 2019 et 2020), celle de Perfo Service est au contraire en expansion continue depuis plusieurs années : + 34 % entre 2019 et 2020 et encore + 28 %  entre 2020 et 2021 pour monter à 4,26 M€ HT. Avec 3,61 M€ HT atteints sur les neuf premiers mois de l’année écoulée, elle était partie pour une nouvelle croissance à 2 chiffres sur 2022, d’environ 13 %. Le volume d’activités gonfle, le nombre d’employés aussi : il est passé d’environ 70 il y a 4 ans à 128 en fin d’année dernière.

Une bonne partie de ses effectifs a donc été intégrée durant la pandémie, c’est-à-dire pas assez, d’un certain point de vue. « En septembre 2021, 70 % des effectifs de Perfo Services étaient en télétravail, note Hakima Taoui, responsable des opérations techniques du site. Mais le bâtiment de Molina avec le retour progressif des collaborateurs devenait vraiment trop petit, trop vétuste. » Et de moins en moins pertinent au regard d’une activité qui nécessite des échanges permanents entre équipiers, et tellement plus cohérente à réaliser en open spaces. Pour ceux qui regrettent le travail à la maison, l’installation, cet automne, dans les 1 100 m2 sur deux niveaux désormais loués à Métrotech, zone d’activités tournée vers les technologies à Saint-Jean-Bonnefonds de Saint-Etienne Métropole, permet d’adoucir le retour en présentiel. Le bâtiment n’est pas plus grand que celui de Molina. Beaucoup mieux agencé en revanche. Et prêt à accueillir jusqu’à une hausse de 30 % des effectifs si besoin…  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter