Saint-Étienne
dimanche 27 novembre 2022
08:43
Soutenez IF

Tournaire, ce joyau forézien

0
477 vues

A l’aube de fêter ses 50 ans, la maison Tournaire spécialisée en création de bijoux, vient d’inaugurer l’extension de ses locaux de Savigneux tout en voyant Mathieu Tournaire prendre officiellement la succession de son père Philippe à la tête de l’entreprise. Retour sur l’histoire de cette société connue bien au-delà des frontières ligériennes.

La maison mère de Tournaire à Savigneux a vu une extension être créée avec notamment un nouveau showroom de 300 m² © NB/If Saint-Etienne

« Pour nous, la définition du luxe n’est pas d’apposer un logo sur un sac à main ou sur nos bijoux, mais cela correspond plutôt à lier une production de qualité, une esthétique originale et du « made in France » » Cette alliance de valeurs, Mathieu Tournaire et ses équipes la perpétuent dans leur travail quotidien de création de pièces en suivant le style si particulier pensé par son père, Philippe. Désormais directeur général, Mathieu a repris en main officiellement les commandes de l’entreprise née en 1973 à Saint-Germain-Laval, lors de l’inauguration du nouveau showroom de 300 m² jouxtant les ateliers de l’entreprise situés à Savigneux. « La passation s’est très bien déroulée. Mon père est toujours présent, il continue à créer, apporte encore de précieux conseils », avoue le président de 41 ans qui après avoir travaillé dans l’enseignement a vite bifurqué vers les ateliers de son père.

Après des ouvertures de boutiques à Lyon en 1999 puis place Vendôme à Paris en 2004, le groupe avait déménagé sa maison-mère du centre de Montbrison au 2, rue des Métiers – Zone de Crémerieux à Savigneux en 2013 dans un bâtiment neuf, plus adapté à son activité. Aujourd’hui, cet écrin présente également 80 m² de boutique sur deux niveaux, des ateliers de 500 m². L’agrandissement portant l’ensemble à 900 m² de surface. « Cette extension vient répondre à la problématique du manque de place que nous connaissions, explique Mathieu Tournaire. Nous avions besoin d’avoir des espaces avec davantage de confidentialité pour notre clientèle. Il nous fallait également revoir le décor. »

Mathieu Tournaire montrant la première vitrine de son père et son premier établi montbrisonnais © NB/IF Saint-Etienne

Une histoire humaine avant tout

Si la création de cette extension ayant nécessité un investissement d’un million d’euros vient conforter l’ancrage de la société à Montbrison-Savigneux, il n’y a finalement pas de hasard. « Si nous en sommes arrivés jusqu’ici aujourd’hui, c’est grâce à nos équipes, avoue Mathieu Tournaire. La Maison Tournaire, c’est une histoire humaine avant tout. Ici, à Montbrison, il existe une mentalité qui privilégie l’attachement à l’entreprise dans laquelle on travaille. Je suis content d’avoir des équipes avec moi qui aiment leur boulot. » Si le groupe possède trois boutiques en tout, c’est d’ailleurs bien dans celle de Savigneux que la plupart des bijoux Tournaire trouvent preneurs, avec selon le dirigeant, des clients qui peuvent venir de loin. « Certains de nos clients viennent de l’étranger, de Paris et de toute la France à Savigneux. » Une raison supplémentaire qui justifie l’agrandissement des locaux ligériens de la société.

Si nous en sommes arrivés jusqu’ici aujourd’hui, c’est grâce à nos équipes

Mathieu Tournaire, président de Tournaire

Un changement de décor qui s’accompagne d’un lancement, celui de la nouvelle marque du groupe : Tournaire Décor. Cette dernière propose une gamme de mobiliers, luminaires ou déco pensée avec des partenariats noués par exemple avec le créateur Antoine Jourdan, la société Meljac pour des interrupteurs ou encore avec l’artiste céramiste belge Georges Pelletier. Un modèle déjà vu sur certaines créations en collaboration avec d’autres groupes tels que le BIC quatre couleurs Tournaire ou encore les boules de pétanque Obut Alchimie en or et diamant. Une idée qui provient d’une envie d’offrir un accueil encore plus personnalisé pour la clientèle. « C’est un peu la cerise sur le gâteau, nous confie Mathieu Tournaire. Nous avions la volonté d’accueillir nos clients dans ce showroom un peu comme à la maison. » Les pièces conçues allient acier, bois, céramique ou encore bronze d’art. Elles sont visibles à Savigneux et disponibles à la vente.

Les ateliers de la Maison Tournaire

50 ans, ça se fête

Enfin, la Maison Tournaire et son nouveau dirigeant se préparent activement depuis plusieurs mois à fêter dignement les 50 ans de la naissance de la société. Plusieurs actions ont été pensées. « Nous aurons trois événements dans les trois boutiques au cours de l’année 2023 car c’est important de fêter cela avec nos clients dans chacun de nos points de vente » annonce Mathieu Tournaire. Des événements qui permettront notamment de découvrir des pièces exclusives et historiques, jamais ou peu montrées, tout en proposant des rééditions de bijoux qui ont fait la renommée d’une marque désormais intemporelle et plus que jamais ancrée dans son territoire ligérien et forézien.

Quelques chiffres sur la Maison Tournaire :

  • 3 boutiques : Savigneux/Montbrison, Paris-Vendôme et Lyon
  • 50 collaborateurs
  • 4 labels d’excellence : EPV-Entreprise du patrimoine vivant, Maître artisan d’art, Joaillerie de France et Atelier d’art de France
  • Un chiffre d’affaires de 3,5 millions en 2021
  • Les créations entièrement sur-mesure représentent environ 10 % de l’ensemble des créations vendues chaque année
  • Les ventes en ligne représentent actuellement 2 % des ventes totales de la Maison
Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter