L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Webqam, la fusée digitale stéphanoise

• Nicolas Bros
0
2809 vues

L’agence digitale stéphanoise Webqam s’est installée en fin d’année dernière dans ses nouveaux locaux, construits ex-nihilo face au Zénith de Saint-Etienne. Un complexe de plusieurs étages unique dans la région, qui semble être tout droit sorti de la Silicon Valley californienne. Retour sur le développement fulgurant de cette PME stéphanoise avec son fondateur, Vincent Gallot.

Si Vincent Gallot nous reçoit dans sa fusée (cf. entretien vidéo), ce n’est finalement pas si anodin. Orange, Samsung, Casino, Crédit Agricole et même le PSG, tous ont fait confiance à Webqam, l’agence digitale spécialisée dans le développement web, le web marketing ou l’accompagnement digital qu’il a fondée en 2005 à Saint-Etienne. Webqam, c’est l’histoire d’une ascension ultra-rapide, sous l’impulsion du dirigeant et de ses équipes. Ce dernier a fait de son entreprise un porte-drapeau de l’effervescence créative des PME dans la Loire. Self-made man, il a fait grandir sa structure progressivement jusqu’à voir sortir de terre un siège flambant neuf en face du Zénith à Saint-Etienne, en plus d’une antenne à Lyon. Webqam, c’est un peu la « Hewlett-Packard » à la stéphanoise.

D’éditeur à prestataire de services numériques

Retour en 2004. Vincent Gallot développe, dans sa chambre d’étudiant de Saint-Etienne et avec l’aide d’un ami, Frédéric (qui travaille toujours dans la structure), un logiciel de réservation de salles municipales. Mais cette idée fera long feu. « J’ai proposé ce premier service à différentes municipalités qui ont aimé l’idée mais m’ont expliqué qu’elles n’étaient pas prêtes, pas organisées pour permettre cette réservation en ligne, explique le dirigeant. J’ai donc fait un pivot en proposant un logiciel de réservation de cours de squash, de badminton et de tennis. Je suis reparti de zéro et j’ai commencé à commercialiser cet outil en mode éditeur. En quelque sorte un des premiers SaaS [software as a service, NDLR]. Tout ceci en continuant d’être surveillant à temps partiel dans un collège de Rive-de-Gier. »

© NB / IF Saint-Etienne

Petit à petit, des clients approchent Vincent Gallot et lui demandent des prestations de services numériques tels que la réalisation de tableaux de bord dynamiques, des intranets… Il décide de lâcher le côté éditeur et de s’orienter vers cette activité de prestataire de services. Toujours épaulé par son ami Fred, devenu en 2008 le premier salarié de la structure, il rencontre ses futurs associés parisiens, une agence de communication qui venait de se créer et qui avait des besoins de production. « De fil en aiguille, nous sommes devenus les sous-traitants en production digitale de cette agence de com’ en 2009. »

Exponentiel

Très vite, l’agence prend une envolée assez spectaculaire. Entre 2009 et 2014, elle connaît une croissance de 800 %, intégrant ainsi le classement Deloitte Technology Fast50, répertoriant les entreprises « alliant innovation et croissance dans les hautes technologies ». Cette progression significative provient également du développement du social media comme les applis Facebook, le développement de beaux sites vitrine, plateformes e-commerce… « Nous avons pu mettre sur pied des projets de plus en plus ambitieux pour de belles marques » , détaille le dirigeant.

Les locaux de Webqam à Saint-Etienne © NB / IF Saint-Etienne

Parallèlement, la taille des effectifs a grossi de facto. De deux en 2008, Webqam passe à une trentaine de collaborateurs en 2014. Une augmentation significative qui pousse la boîte à déménager et à voir plus loin. « À partir du moment où j’ai embauché, je suis bien sûr sorti de ma chambre, rigole Vincent Gallot. Nous avons pris des locaux à La Terrasse en sous-location d’un cabinet comptable, ensuite nous avons emménagé rue de la Productique puis rue de la Presse au Technopole puis là où nous nous trouvons aujourd’hui. Nous avons déménagé tous les 4/5 ans environ. » Aujourd’hui, les 52 collaborateurs de Webqam peuvent profiter d’un siège aux allures de petit GooglePlex, en plein cœur de la préfecture ligérienne. Un choix pour Vincent Gallot de créer un bâtiment sur-mesure pour ses équipes et leur bien-être. « Nous avons toujours été attachés à l’environnement de travail, même si avec notre grande croissance nous avons eu parfois des problèmes d’espace. En 2014, nous étions dans 151 m² rue de la Presse et nous avions commencé à réfléchir pour construire un bâtiment adapté à nos besoins. Par opportunité, nous avons pu agrandir nos locaux d’alors, mais c’était reculer pour mieux sauter. Nous avons pu peaufiner notre projet de réalisation d’un bâtiment de A à Z en prenant appui sur ce que nous avons vu dans la Silicon Valley. »

Quatre ans et demi après l’idée, le WebqamPlex voit le jour fin 2020. Sur six niveaux, c’est un lieu de travail inédit incluant des espaces insolites. Ici un toboggan pour passer du 3e au 2e, là des toilettes avec des thématiques (Mario Bros, Rocky…), une salle de réunion en forme de fusée au centre, une salle de répet’ musicale en sous-sol ou encore un jacuzzi pour travailler et se détendre…

Vous avez le choix © NB / IF Saint-Etienne

Un incubateur pour aider les projets innovants de la région

Et ça ne s’arrête pas là ! Les employés de Webqam ne seront bientôt plus les seuls à squatter les lieux. Avec le lancement de l’InQubateur, Vincent Gallot souhaite faire bénéficier aux créateurs d’entreprises de son expérience. « Je souhaiterais leur faire gagner du temps et leur faire éviter les mêmes erreurs que les miennes dans le passé, annonce-t-il. Nous allons sélectionner un à deux projets par an que nous accompagnerons et à qui nous ferons profiter de cinq heures d’expertise par semaine dans différents domaines : le développement commercial ou encore l’appui de nos partenaires comptables, bancaires ou publics. »

Leur faire gagner du temps et leur faire éviter les mêmes erreurs que les miennes dans le passé.

Vincent Gallot, à propos de l’InQubateur

Une nouvelle preuve s’il en fallait de l’attachement de Vincent Gallot à son territoire stéphanois, puisqu’il espère pouvoir mettre le pied à l’étrier à des start-ups locales, sans pour autant « avoir des intérêts financiers derrière tout ça. L’idée c’est de vraiment promouvoir l’entrepreneuriat au sens large », explique-t-il sans emphase.


Webqam, c’est :

  • un siège social à Saint-Etienne, une antenne à Lyon
  • 52 collaborateurs
  • un chiffre d’affaires de 3,6 M€ en 19/20 et prévu de 4,3 M€ en 20/21
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS