Saint-Étienne
jeudi 25 juillet 2024
19:08
Soutenez IF

Michel Lucas : « Je pense que Marine est un personnage affirmé, complet et d’aplomb »

0
2364 vues

Dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle, If Saint-Étienne vous propose une série d’interviews politiques des représentants locaux des douze candidats afin d’évoquer avec eux les échéances à venir. Elles seront publiées progressivement jusqu’au vendredi 8 avril 2022.

Michel Lucas est délégué départemental du RN pour la Loire depuis 2019

A 72 ans, Michel Lucas, aujourd’hui retraité, a suivi un parcours industriel essentiellement au sein de l’entreprise Michelin à Vannes et Clermont-Ferrand. Il s’est engagé en politique à partir de 2015 en rejoignant le Rassemblement national, dans le Roannais, avec « l’envie de faire bouger les choses et de défendre des valeurs » dans lesquelles il se retrouvait. Rapidement, l’ancien agent de maîtrise se voit confier la responsabilité d’un canton puis d’une circonscription. Il fut suppléant et directeur de campagne lors des législatives 2017. En 2019, le siège national du RN le sollicite pour prendre la responsabilité du parti dans la Loire. Il accepte la mission et devient alors délégué départemental du RN42. Enfin, il siège dans le groupe RNL (Rassemblement National & Localistes) au Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis les dernières élections régionales de 2021.


Quel bilan tirez-vous du quinquennat d’Emmanuel Macron ?

« Macron a fait beaucoup de promesses qu’il n’a pas tenues. Nous ne sommes pas focalisés sur l’immigration, mais c’est un exemple criant sur lequel il nous disait vouloir modérer l’entrée des migrants. En fait, il n’a jamais rien fait. L’Etat encourage même par le biais de subventions données à des ONG, à les faire venir. C’est un exemple. Tout comme le niveau de pauvreté qui augmente significativement en France et notamment dans la Loire. Il y a énormément de choses qui sont en contradiction avec ses promesses. Quand le gouvernement ouvre la bouche aujourd’hui, je commence à mettre en doute ce qu’il dit. Je ne dis pas que ce sont 100 % de mensonges, mais il y a beaucoup de points qui ne collent pas. On a connu une très mauvaise gestion du pays. On ne sait même pas s’il y a encore un capitaine sur le navire. »

Selon vous, quelle est la mesure phare de Marine Le Pen ?

« C’est difficile d’en sortir une seule. C’est un ensemble. Je pense que Marine est un personnage affirmé, complet et d’aplomb. Beaucoup de ses propositions sont importantes et répondent au besoin du pays aujourd’hui. Elle a fait 22 propositions principales. Par exemple, elle a des points essentiels autour des jeunes, de la santé… Je mettrais peut-être en avant tout de même la souveraineté, qui est un des axes les plus forts. C’est-à-dire de pouvoir décider nous-mêmes, Français, de ce qui est bon pour nous. Cet aspect restant cependant indissociable des autres au sein du programme. »

On a connu une très mauvaise gestion du pays. On ne sait même pas s’il y a encore un capitaine sur le navire.

Michel Lucas, délégué département du RN42

Quel ancrage local avez-vous au niveau du nombre d’adhérents, de militants ? Et de quelle manière menez-vous la campagne localement ?

« Les gens mentent en répondant à la question du nombre d’adhérents. Chacun peut donner son chiffre, ce n’est pas vérifiable. Je ne sais pas s’il faut donc répondre à cela. Je préfère laisser cette question en sourdine tout simplement car tous les mouvements ne sont pas honnêtes sur cette donnée. Concernant la campagne menée pour cette présidentielle, nous allons énormément à la rencontre des gens sur les marchés. Nous y allons depuis la fin de l’année dernière et nous avons accentué cette action depuis plusieurs semaines. Nous effectuons également de l’affichage, du boîtage… Mais aussi la permanence mobile de campagne présidentielle, le bus floqué à l’effigie de Marine Le Pen, qui était dans la Loire quatre jours le mois dernier et le week-end dernier autour de Feurs, Montbrison… Nous nous montrons et nous sommes présents avec notre parka « Marine présidente ». »

Aurez-vous des candidats aux législatives dans la Loire ?

« Bien entendu ! Tous les candidats ne sont pas encore pré-investis par la Commission nationale d’investiture du mouvement, mais nous aurons bien un candidat dans chaque circonscription. »  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne