Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
22:50
Soutenez IF

Concours de plaidoirie : le goût de la robe

0
1708 vues

Cette année, le barreau de Saint-Etienne a souhaité participer au concours de plaidoirie de la Conférence nationale du grand serment, et présenter un candidat membre du Jeune barreau. Ils sont quatre candidats à s’être affrontés jeudi 20 juin à la Maison des avocats, et l’un d’entre eux a été désigné pour représenter Saint-Etienne lors du concours national qui aura lieu le 24 octobre.

A la fin, c’est maître Sarah Theilliere qui l’a emporté. ©JT If Saint-Etienne

  « L’avocat est-il un mendiant d’humanité ? », « Les détenus, oubliés de la liberté ? » ou « L’opinion publique, chassez-la cette prostituée qui tire le juge par la manche ». Non, ce ne sont pas les sujets du bac de philo 2024 et vous n’avez pas quatre heures.

Il s’agit là des sujets qui étaient proposés aux candidats du concours de plaidoirie du Jeune barreau de Saint-Etienne, dans le cadre de la Conférence du grand serment qui se déroulera à l’échelle nationale. Ils étaient quatre à s’affronter à la maison des avocats ce jeudi 20 juin : Me Paul Chargelegue, Me Cathy Giraud, Me Sarah Theillière et Me Halima Mellouki.

Grand oral

Et c’est un jury prestigieux qui avait pour mission de les départager, composé du bâtonnier, Me François Paquet Cauet, de son prédécesseur Me Olivier Bost, de Me André Buffard, du président du Tribunal judiciaire François-Xavier Manteaux, et des avocates Coralie Francia et Jihène Gazdalli. C’est Me Paul Chargelegue qui s’est présenté à eux en premier, avec pour sujet « L’avocat est-il un mendiant d’humanité ? ». Le jeune avocat a notamment appuyé sa plaidoirie en déclarant que « justice sans humanité n’est que tyrannie ».

Ensuite, Me Halima Mellouki, qui avait opté pour le sujet sur l’opinion publique, a déroulé la définition de l’ultracrépidarianisme, qui consiste à donner son avis sur tout, sans avoir de compétences sur le sujet dont on parle, en faisant un parallèle avec Cyril Hanouna, ou encore Pascal Praud, « quand avant même de faire face à son juge, on est déjà jugé ».

And the winner is…

Puis, c’est au tour de Me Cathy Giraud sur « Les détenus, oubliés de la liberté ? », qui est revenu sur la différence qu’il existe entre condamnés et détenus, ou encore sur le cas de Georges Ibrahim Abdallah, libérable depuis 25 ans. Enfin, Me Sarah Theillière, qui avait choisi le même sujet que Me Paul Chargelegue. Une plaidoirie non sans humour, dans laquelle elle a fait le parallèle entre le mendiant et le jeune avocat.

Après que le jury se soit retiré une dizaine de minutes pour délibérer, c’est elle qui a été choisie à l’unanimité pour représenter Saint-Etienne lors du concours national qui aura lieu le 24 octobre, à Bordeaux. « C’est l’occasion de mettre en avant le Jeune barreau, ainsi que les grands thèmes de notre profession. Félicitations pour le travail accompli, en plus de votre travail quotidien, avec une grande qualité, a déclaré le bâtonnier, avant de préciser à la gagnante. Le premier tour fin octobre, se déroulera comme aujourd’hui, mais la petite surprise c’est que la finale est une improvisation où l’on donne un thème, et le serment se fait dix minutes après ». Il ne reste plus qu’à ramener la coupe à la maison…

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne