L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Inauguré, le Canopé complète le « pôle médical » de Saint-Priest-en-Jarez

0
2698 vues

Au CHU avant tout, bientôt fusionné avec son voisin l’ICLN, à la Clinique du Parc ensuite mais aussi à Artic42 ou encore à Cardio Europa, s’ajoute désormais le Canopé. Inaugurés mardi, ses 5 400 m2 viennent compléter ce qui constitue un véritable pôle médical d’échelle métropolitaine à Saint-Priest-en-Jarez. Créé par le promoteur immobilier Inovy, le bâtiment regroupe essentiellement des activités médicales et paramédicales.

Le Canopé est situé avenue Pierre Mendès-France à proximité du CHU. © Inovy

En signant Imadis, service de télé radiologie, sur les 140 m2 qui restaient à commercialiser, le Canopé est désormais au complet. La logique est sans doute la même que pour la majeure partie des autres occupants : se rapprocher des clients, collaborations et collaborateurs, patients et prescripteurs dont le CHU de Saint-Etienne n’est évidemment pas le dernier. Le secteur concentre, en effet, de nombreux établissements de santé privés et publics dans le sillage de l’Hôpital Nord ou encore de la Clinique du Parc.

Le CHU, « quelque peu à l’étroit dans ses murs, mais reparti dans une phase de développement suite aux dernières annonces », rappelle son directeur, Olivier Bossard, sera d’ailleurs lui-même le principal occupant du Canopé situé avenue Pierre Mendès-France, à Saint-Priest-en-Jarez, à 200 mètres de son établissement. Il installera dans deux plateaux de 700 m2 des services de consultation et de recherche autour de la traumatologie du sport.

Conçu par Julien Rivat

Pour faire revenir les gens au bureau, recruter, les entreprises ont besoin plus que jamais de locaux garantissant un bien être au travail

Jérôme Nuiry, PDG d’Inovy
Jérôme Visier, responsable commercial d’Inovy et Jérôme Nuiry, son PDG. © IF Media/Xavier Alix.

Dans ce contexte, il n’était pas étonnant de voir 180 personnes à assister mardi, à l’inauguration du bâtiment dans lequel a investi 10 M€ HT Inovy, filiale du groupe Thomas (Montrond-les-Bains), spécialisée dans l’immobilier d’activités. « L’aboutissement d’une aventure lancée il y a 4 ans », a lancé devant ses invités son PDG, Jérôme Nuiry. Avant de confier à IF que « si le contexte n’a pas toujours été évident, à force de travail, oui, nous sommes parvenus à tout commercialiser, en location ou en vente. Finalement, le Covid nous aura plus aidés que contraints. Pour faire revenir les gens aux bureaux, recruter, les entreprises ont besoin plus que jamais de locaux de qualité garantissant un bien-être au travail. »

C’est l’architecte stéphanois Julien Rivat, décidément incontournable sur les grands dossiers de l’agglomération (il a été, entre autres derrière Steel en partenariat avec Sud architectes ou encore sur les 13 logements passifs haut-de-gamme au Parc de l’Europe), qui est derrière la conception du Canopé. Le bâtiment, construit sur quatre niveaux, est doté d’un patio intérieur, de larges baies vitrées avec des brise-soleils en bois pour recourir le moins possible à la climatisation. Son souci de sobriété énergétique est d’ailleurs très poussé allant bien au-delà des normes thermiques. Il compte environ 160 places de stationnement pour les employés et patients.

Le nouvel écrin de BioSpeedia

Le bâtiment est doté d’un patio intérieur. © Inovy

Si une étude notariale, un cabinet d’expertise-comptable, l’organisme de formation professionnelle Opco EP ainsi qu’une micro-crèche ont pris place dans le Canopé, la plupart des autres occupants travaillent dans ou autour du domaine médical. Outre le CHU et Imadis, il y a derrière ses murs une extension du Cido (Centre International d’ostéopathie) qui ouvre là un cabinet de consultations assurées par ses étudiants en apprentissage, Helli santé, spécialiste de la mise à disposition de matériels d’assistances respiratoires, une boutique de l’opticien Krys. Citons encore une agence du Crédit mutuel spécialisée dans les professions de santé (CMPS).

Et enfin l’installation de la start-up BioSpeedia. Cette aventure entrepreneuriale qui découle de l’Institut Pasteur et lancée par deux de ses anciens collaborateurs – Evelyne Bégaud et Yves Germani – a beaucoup fait parler d’elle depuis 2020. Créée à Saint-Etienne pour développer des innovations autour des tests de diagnostic rapides pour des infections graves, la société, en collaboration avec l’Institut Pasteur et le CHU stéphanois, a conçu de tests et auto-tests Covid. Ils ont été massivement distribués en France grâce à une autre entreprise stéphanoise DTF médical.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS